Actualisé 11.07.2007 à 10:49

Attentats manqués à Londres: prison à vie

Quatre hommes reconnus coupables de complot terroriste pour les attentats manqués du 21 juillet 2005 à Londres ont été condamnés à la prison à vie.

Ces attentats manqués étaient survenus deux semaines après d'autres attaques suicide, meurtrières celles-là, dans la capitale britannique.

Muktar Said Ibrahim, 29 ans, Yassin Omar, 26 ans, Ramzi Mohammed, 25 ans, et Hussain Osman, 28 ans, vont devoir purger une peine incompressible de 40 ans, a décidé le tribunal de Woolwich à Londres.

Ils avaient été jugés coupables lundi d'avoir voulu commettre des attentats dans les transports publics londoniens le 21 juillet 2005, sur le modèle de ceux du 7 juillet.

Deux autres rejugés

En revanche, deux autres accusés dans ce procès, Manfo Kwaku Asiedu, 34 ans et Adel Yahya, 24 ans, devront être rejugés, le jury n'ayant pas pu s'accorder pour prononcer un verdict à leur encontre, a indiqué le tribunal de Woolwich plus tôt mercredi.

Ces attentats ratés, qui n'avaient fait aucune victime, étaient intervenus exactement deux semaines après les attentats du 7 juillet 2005, qui avaient fait 56 morts, dont les quatre kamikazes, dans les transports en commun de Londres.

Les quatre attentats manqués du 21 juillet, dont le mode opératoire était similaire à ceux du 7 juillet, avaient été menés de manière coordonnée et quasi-simultanée dans trois rames de métro de Londres et dans un bus. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!