Actualisé 04.07.2006 à 14:46

Atterrissage d'urgence à cause d'un pigeon à Genève

Un avion de la compagnie espagnole Iberia Airlines a dû faire un atterrissage d'urgence à Genève en raison d'un choc avec un pigeon peu après le décollage.

L'oiseau a endommagé un réacteur et le MD 87 à destination de Madrid a dû faire demi-tour. Les 112 passagers en ont été quittes pour une petite frayeur et ont été dirigés sur d'autres vols.

«C'est une procédure inhabituelle, mais pas dangereuse», a précisé à l'AP Xavier Wohlschlag, chef de la division opérations à l'aéroport de Genève. L'incident s'est produit vers 08.35 alors que l'appareil avait décollé depuis environ 20 secondes. Le pigeon ramier a percuté le réacteur droit et trois aubes ont été voilées, entraînant un vrombissement accru du moteur.

Le pilote a alors décidé de faire demi-tour et a posé l'appareil sans problème huit minutes plus tard. Le choc n'a pas empêché le réacteur de fonctionner, mais le pilote l'a utilisé à puissance réduite par mesure de sécurité. Les passagers et les cinq membres d'équipage n'ont pas été mis en danger, mais l'aéroport a déployé par précaution le dispositif prévu en pareil cas, qui comporte une cellule de soutien psychologique. Deux enfants ont été brièvement pris en charge par un pédopsychiatre. Les passagers ont ensuite été transférés sur d'autres vols.

Le dernier accident similaire remonte à octobre 2004, selon Xavier Wohlschlag. Un avion assurant la liaison Genève-New York avait dû interrompre son décollage en raison d'une buse qui avait percuté un réacteur.

Le responsable précise qu'une unité de prévention aviaire est en service jour et nuit à l'aéroport de Genève. Trois personnes ont pour mission d'effaroucher les oiseaux, avec des «canons à bruit», des hauts-parleurs ou des fusées détonantes. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!