Actualisé 31.03.2020 à 04:34

Football

«Au bout d'un moment, il faut toucher le ballon»

Lucien Favre évoque le retour sur les terrains d'entraînement du Borussia Dortmund et donne son sentiment sur la fin du championnat de Bundesliga,

de
Jérôme Reynard

Alors que la crise du coronavirus continue de frapper l'Europe, le Borussia Dortmund a repris le chemin de l'entraînement ce lundi. «Avec une grosse discipline, sans prendre le moindre risque», nous a confié l'entraîneur du BVB Lucien Favre, joint par téléphone. «On a fait venir les joueurs individuellement à des horaires différents et sur des portions différentes de six terrains. Le but étant d'avoir un membre du staff technique par joueur. Ça demande une certaine organisation. Et ça prend du temps, a-t-il poursuivi. Les gars se sont changés dans des vestiaires séparés et se sont douchés chez eux pour la plupart.»

En Allemagne, Dortmund n'est pas la première équipe à avoir retrouvé les pelouses. Wolfsburg et Leipzig l'avaient fait avant lui. «Les règles de confinement sont moins strictes que dans d'autres pays, explique le Vaudois. Et puis, même si la date de la reprise du championnat est aujourd'hui impossible à prévoir, il faut bien l'envisager, l'anticiper. On ne peut pas rester plusieurs semaines sans travailler.»

Depuis l'arrêt de la Bundesliga, le 13 mars, les joueurs du BVB s'entraînaient surtout à domicile. «La musculation, la course et le vélo, c'est important. Mais au bout d'un moment, il faut toucher le ballon», lance Lulu Favre. Confiant quant à la reprise du championnat? «Personne ne sait combien de temps cette crise va durer. J'espère qu'on pourra aller au bout, répond-il. Mais si la Bundesliga repart, j'ai le sentiment que ce sera à huis clos. On se prépare à ça.»

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!