Coronavirus à Genève: Au CERN, obligation de porter un capteur de proximité
Publié

Coronavirus à GenèveAu CERN, obligation de porter un capteur de proximité

Avec l’aide d’une société française, l’institution scientifique a développé un appareil permettant de tracer les cas contacts sur son site.

Le capteur a été produit par Terabee en collaboration avec le CERN.

Le capteur a été produit par Terabee en collaboration avec le CERN.

CERN

Depuis ce lundi et afin de lutter contre la transmission du Covid-19, le CERN rend obligatoire le port d’un capteur de proximité sur son site. L’objet, produit par Terabee en collaboration avec l’institution scientifique, fonctionne sur le modèle de l’application SwissCovid, expliquait la RTS ce week-end. Il détecte les contacts rapprochés entre les usagers. Il possède par ailleurs une fonctionnalité supplémentaire, la mise en garde: il vibre lorsque deux personnes se rapprochent trop et trop longtemps, en l’occurrence à moins de deux mètres durant plus de 30 secondes.

Le CERN explique utiliser cet outil pour le traçage des cas contacts, tout en assurant qu’il ne s’agit pas de savoir où se trouvent ses employés: le «proximètre» ne géolocalise pas, il se limite à mesurer les distances avec d’autres appareils similaires. Selon l’institution scientifique, qui a réalisé un essai pilote avec 950 capteurs en décembre, leur précision est bien supérieure à celle des applications embarquées sur les smartphones. (jef)

Ton opinion

153 commentaires