Royaume-Uni: «Au début, j’ai cru que j’avais des hallucinations»
Publié

Royaume-Uni«Au début, j’ai cru que j’avais des hallucinations»

Une Britannique est restée sans voix après avoir repéré ce qui semble être un pigeon rose fluo, la semaine dernière. Il pourrait s’agir d’une espèce rarissime.

Non, ce n’est pas une illusion d’optique, ni l’œuvre d’enfants facétieux. C’est bien un pigeon rose fluo que Kelly Lunney, 37 ans, a repéré sous les fenêtres de sa mère, la semaine dernière dans le Lancashire. Selon «Metro», il pourrait s’agir d’une espèce rare nommée Nesoenas Mayeri, originaire de l’île Maurice. Il n’en reste qu’environ 500 sur la planète. Généralement, leur poitrine et leur dos sont de couleur pêche, leur queue couleur rouille, et leur bec rose foncé. Craignant d’être victime d’hallucinations, Kelly a tiré sa mère du lit. Celle-ci lui a confirmé qu’elle n’était pas en train de perdre les pédales.

«Il est resté là pendant deux heures. Je l’ai ensuite vu revenir vers 19 h ou 20 h. Et depuis, il revient tous les jours», raconte la Britannique. Selon la trentenaire, plusieurs personnes pensent qu’il s’agit d’un pigeon classique qui serait tombé dans un pot de peinture rose. Kelly, elle, est persuadée que son plumage est authentique. «Il a les pattes roses. Et quand il déploie ses ailes, il y a des lignes blanches en dessous, qui sont identiques des deux côtés», explique-t-elle.

L’été dernier, d’étranges oiseaux roses avaient déjà semé la confusion dans une petite ville irlandaise. 

(joc)

Ton opinion

36 commentaires