24.09.2020 à 11:46

FootballAu FC Barcelone, la fin d’une époque

Après Arthur, Rakitic, Vidal et Semedo, Luis Suarez est le cinquième cadre du vestiaire blaugrana à avoir fait ses valises depuis le début de l’été.

Finalement, Luis Suarez ne partira pas pour la Juventus.

Finalement, Luis Suarez ne partira pas pour la Juventus.

KEYSTONE

Le très contesté président Josep Maria Bartomeu avait promis des «changements profonds» dans l’effectif? Les voilà. Luis Suarez, grand ami et associé de Lionel Messi depuis 2014, est le cinquième cador du FC Barcelone à quitter le club à l’intersaison dans le cadre du vaste projet de reconstruction du club.

Après Arthur fin juin (Juventus), Rakitic début septembre (Séville FC), puis Vidal (Inter Milan) mardi et Nelson Semedo (Wolverhampton) mercredi, c’est donc l’attaquant international uruguayen (33 ans, 113 sélections), l’un des piliers du Barça depuis six ans, qui quitte le navire, quatre jours avant l’entrée en lice du Barça en Liga (dimanche à 21 heures contre Villarreal).

Pour 6 millions seulement

Et c’est l’Atlético qui récupère un avant-centre de classe mondiale. Certes, il semble moins performant que lors de ses grandes années (Suarez a remporté deux Souliers d’Or de meilleur buteur européen en 2014 et 2016)... Mais il reste toujours efficace, avec un exercice 2019-2020 bouclé à 21 buts et 12 passes décisives en 36 matches pour le Barça, toutes compétitions confondues.

L’opération est parfaite pour les «Colchoneros», qui ont donc prêté Alvaro Morata mardi à la Juventus Turin pour ensuite recruter l’Uruguayen, s’engageant à verser jusqu’à 6 millions d’euros en éléments variables au Barça pour racheter la dernière année de contrat de Suarez en Catalogne.

Cela fait du club madrilène un trouble-fête encore plus probable dans l’habituel duel entre le Real Madrid et le FC Barcelone en Liga: malgré une année de transition, les hommes de Diego Simeone ont tout de même réussi à finir sur le podium en juillet (3es) et à accrocher un quart de finale de Ligue des champions (défaits par Leipzig, 2-1).

Reste à savoir comment le joueur, pas épargné par les blessures ces dernières saisons, se pliera aux impératifs d’intensité et d’abnégation prônés par Diego Simeone.

Barça, masse salariale allégée

Côté Barça, la reconstruction promise par les dirigeants après la retentissante claque européenne subie en août face au Bayern Munich (8-2) donne une chance au Barça d’alléger sa très lourde masse salariale (542 millions d’euros en 2018-2019) et de rajeunir un effectif vieillissant.

Au total, lors du mercato estival, le Barça a déjà empoché environ 125 millions d’euros, selon la presse spécialisée, et n’a dépensé «que» 103 millions pour le moment, pour s’offrir Pedri, Matheus Fernandes, Trincao et Miralem Pjanic, en plus du retour de prêt gratuit de Philippe Coutinho.

Pour tous ces joueurs, il faudra faire oublier la hargne et les buts de Suarez, dont le transfert laisse un peu plus orphelin Lionel Messi, resté à contrecœur en Catalogne après le feuilleton de son vrai-faux départ.

(AFP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
17 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

dalai lama

25.09.2020 à 04:08

Arthur n a jamais été un cadre de l équipe il jouait jamais. bravo le journaliste

kikoui

24.09.2020 à 15:12

c'est normal, plus personnes peu aller voir les matchs alors le fric ne rentre plus dans les caisses et ils ne peuvent plus donner des millions par année á un chienchien qui cours après la baballe

fifa

24.09.2020 à 14:53

reste encore à accomplir le dernier travail primordial : VIRER GRIEZMANN, et la masse salariale sera considérablement diminuée, et surtout Barça redevient champion