Basketball - L'équipe de Suisse gagne, mais doit attendre
Publié

BasketballAu final, seule la victoire compte

La Suisse a battu la Slovaquie dans le tournoi de pré-qualification au mondial (65-60). Elle garde toutes ses chances de passer à l’étape suivante, mais elle a montré ses limites.

par
Claude-Alain Zufferey
Le Suisse Toni Rocak face au Slovaque Vladimir Brodziansky, mardi soir à Skopje.

Le Suisse Toni Rocak face au Slovaque Vladimir Brodziansky, mardi soir à Skopje.

FIBA

L’équipe de Suisse a disputé mardi soir son quatrième et dernier match de pré-qualification à la Coupe du monde 2023. A Skopje, elle a battu la Slovaquie (65-60), un adversaire contre qui elle s’était inclinée vendredi dernier (56-64).

Pour les hommes de l’entraîneur Illias Papathéodorou seule la victoire comptait. Elle leur permet d’espérer pouvoir passer au prochain stade de la compétition et rejoindre les 32 meilleures équipes de la planète pour le tournoi de qualification. Pour ce faire, ils doivent terminer dans les deux premiers du classement du groupe F.

Mardi soir, la Suisse a donc pris la tête du classement provisoire avec 6 points (deux victoires et deux défaites). Mais elle compte une rencontre de plus que ses deux adversaires. La Macédoine du Nord possède 5 points (deux victoires et une défaite) et la Slovaquie 4 points (deux défaites et une victoire). Le match décisif entre ces deux nations se déroulera mercredi soir.

Jusqu’à 20 points d’avance

La Suisse s’est donc imposée, mais que ce fut difficile. Dominatrice en première mi-temps, avec un excellent deuxième quart-temps (26-11), elle comptait 16 points d’avance à la pause (41-25). L’écart a grandi jusqu’à 20 points, puis la machine s’est enrayée dans le courant du troisième quart. À tel point qu’Arnaud Cotture et ses coéquipiers n’ont pas inscrit le moindre panier entre la 29e (28’ 31”) et la 36e (35’ 40”). Une éternité à ce niveau de la compétition.

Les Helvètes, à côté de leur sujet, ont réussi à se remettre dans le sens de la marche en toute fin de rencontre pour finalement mettre fin à cette remontada des Slovaques, revenus jusqu’à 56-57, alors qu’il restait deux minutes de jeu. Roberto Kovac a finalement plié l’affaire grâce à deux lancers francs réussis à huit secondes de la sirène finale.

Ton opinion

5 commentaires