Yverdon-les-Bains (VD) – Au lieu d’évacuer, les squatteurs défilent dans une ambiance bon enfant

Publié

Yverdon-les-Bains (VD)Au lieu d’évacuer, les squatteurs défilent dans une ambiance bon enfant

Les activistes du quartier de Clendy-Dessous ont manifesté dans les rues, rejoints ce lundi soir par des sympathisants venus défendre le climat.

par
Jérôme Genet

Sommés dévacuer les bâtiments qu’ils occupent illégalement d’ici hier soir, les militants du collectif Quartier Libre n’ont pas pour autant quitté leur «zone à défendre» de Clendy-Dessous. Déterminée à prolonger leur occupation, la dizaine d’idéalistes a appelé la population à venir manifester à leurs côtés. Un appel entendu, puisquune centaine de personnes ont formé un cortège aux flambeaux parti de la gare en début de soirée (vidéo ci-dessus).

Lutte pour sauver la planète

En deux mois, le mouvement contestataire n’avait jamais connu une telle ampleur. La portée du rassemblement se voulait planétaire, avec des slogans et des chants anticapitalistes. «Nous soutenons les mouvements sociaux contestataires du monde entier, car la nécessité de tels lieux est plus grande que n’importe quel projet industriel», scandait une manifestante. Le cortège s’est arrêté devant le Tribunal du Nord vaudois, pour marquer leurs oppositions au bétonnage et obtenir une réaction face à ce qu’ils appellent une «extrême urgence écologique mondiale». Les banderoles «Les foyers de résistances vivront» et «Utiliser le béton crève la dalle» marquaient leur détermination à vouloir changer le monde.

Cette manifestation n’était pas autorisée par la Municipalité d’Yverdon-les-Bains, au motif que le délai de 15 jours pour déposer la demande n’avait pas été respecté. Mais les forces de l’ordre ne se sont pas opposées à son déroulement et les quelques agents de police présents ont sécurisé la circulation routière dans les rues du centre-ville.

Évacuation au moment opportun

La justice leur avait ordonné de quitter les lieux au plus tard ce lundi, mais les opposants avaient fait recours et demandé une trêve hivernale. L’ambiance bon enfant de la manif et la période des fêtes laisseront-elles un peu de répit aux squatteurs? «L’évacuation aura lieu au moment opportun», répond Christian Weiler, conseiller municipal yverdonnois chargé de la sécurité publique. Pour rappel, les activistes s’opposent au projet de construction du quartier de Clendy-Dessous qui prévoit la création de neuf immeubles. Ils occupent des bâtiments inoccupés depuis le mois d’octobre.

1 / 4
Le cortège est parti de la gare d’Yverdon-les-Bains.

Le cortège est parti de la gare d’Yverdon-les-Bains.

20min/Jérôme Genet
Les autorités peuvent désormais évacuer les squatteurs qui militent pour la protection du climat.

Les autorités peuvent désormais évacuer les squatteurs qui militent pour la protection du climat.

20min/Jérôme Genet
Une centaine de sympathisants ont participé à la manifestation lundi soir.

Une centaine de sympathisants ont participé à la manifestation lundi soir.

20min/Jérôme Genet

Ton opinion

41 commentaires