Actualisé 30.05.2012 à 16:35

Séisme en ItalieAu moins 17 morts et 350 blessés

Dans la nuit de mardi à mercredi, de nouvelles secousses ont fait trembler le centre nord de l'Italie. Quelque 14'000 personnes se retrouvent sans toit.

Pas moins de 41 secousses ont été enregistrées dans la nuit de mardi à mercredi dans la zone d'Emilie Romagne, touchée en dix jours par deux violents séismes qui ont fait au total 23 morts, a indiqué l'Institut national de géophysique et vulcanologie (Ingv).

Selon les relevés de cet institut, la plus forte secousse, d'une amplitude de 3,54, a été enregistrée à 5h15 (3h15 GMT). Son épicentre était situé à proximité des communes de la région de Modène les plus frappées par le second séisme survenu mardi matin: Camposanto, Cavezzo, Medolla, Mirandola et San Felice sul Panaro, ainsi que San Giovanni del Dosso, plus près de Mantoue.

14'000 personnes sans toit

Les pompiers italiens ont récupéré à Medolla, en Emilie-Romagne, le corps d'un ouvrier porté disparu après le séisme qui a frappé la région mardi matin. Ce qui porte à 17 le nombre des morts causées par ce second tremblement de terre dans la zone en dix jours.

Au total, quatre personnes ont trouvé la mort dans l'effondrement de l'usine Haemotronic de Medolla. Le 20 mai, un premier tremblement de terre dans la même région avait déjà fait six morts, ce qui porte donc le bilan total des deux séismes à 23 morts.

A Medolla, un premier cadavre a été repéré et récupéré mardi matin, tandis que les pompiers ont indiqué être en train de récupérer les corps des deux dernières victimes. Le séisme de mardi matin a fait au total 17 morts et 350 blessés.

En outre, 14'000 personnes sont privées de toit dans la région, soit parce que leur habitation a été endommagée soit parce qu'elles craignent de revenir chez elles. 8000 personnes ont été déplacées après le second séisme, s'ajoutant aux 6000 déjà contraintes de quitter leur domicile après le premier.

(afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!