Actualisé 21.08.2008 à 21:09

SomalieAu moins 22 morts dans des combats à Kismayo

Des combats opposant depuis mercredi des combattants islamistes somaliens «shebabs» à des milices locales ont fait au moins 22 morts et 50 blessés à Kismayo, un port du sud de la Somalie.

Selon des témoins, plusieurs civils figurent au nombre des victimes.

«Les combats d'aujourd'hui (jeudi) sont les pires. Ils ont fait beaucoup de victimes, y compris des civils. J'ai vu seize cadavres aujourd'hui, mais il pourrait y en avoir plus car les combats continuent et certains endroits sont inaccessibles», a déclaré Abdukadir Ali Hashi, un chef coutumier de Kismayo, port situé à 500 km au sud de la capitale Mogadiscio.

Un autre chef coutumier de la ville, Abdullahi Moalim Dahir, avait affirmé jeudi matin que ces combats avaient fait dix mort, dont six avaient été enterrés mercredi. Le bilan de ces affrontements pourrait être beaucoup plus lourd, le président de l'association locale de défense des droits de l'Homme Fanole, Ali Abdulahi Egal, évoquant le nombre de 55 morts et plus de 150 blessés.

Des témoins ont expliqué que les combats entre les insurgés et des milices locales avaient débuté mercredi après trois jours de vive tensions entre les deux camps. Quelque 3000 personnes auraient également fui Kismayo et les combatsé

Les «shebabs», combattants islamistes extrémistes en première ligne de l'insurrection en Somalie, affirment se battre pour la libération de la «terre sainte de Somalie» et promettent d'en chasser les troupes d'»occupation» éthiopiennes.

L'armée éthiopienne intervient officiellement depuis fin 2006 en Somalie pour soutenir le gouvernement somalien de transition. Depuis mars, les «shebabs» ont été inscrits sur la liste américaine des organisations terroristes en raison de leurs liens présumés avec le réseau Al-Qaïda. La Somalie est en guerre civile depuis 1991. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!