Inde – Au moins 30 morts ou disparus dans des inondations
Publié

IndeAu moins 30 morts ou disparus dans des inondations

Les conditions météorologiques sont de plus en plus imprévisibles et extrêmes dans le sud de l’Asie.

En raison des fortes pluies, l’accès au temple de Sabarimala, un des sanctuaires les plus sacrés de l’hindouisme, a été interdit.

En raison des fortes pluies, l’accès au temple de Sabarimala, un des sanctuaires les plus sacrés de l’hindouisme, a été interdit.

The Times of India via AFP

Au moins 30 personnes sont mortes ou portées disparues à la suite de crues soudaines dans le sud de l’Inde, ont rapporté samedi des médias, qui font état de trois bus emportés par les flots. Les secours ont sorti une dizaine de corps après que trois bus ont été emportés vendredi par les eaux dans l’État côtier d’Andhra Pradesh. Au moins 18 autres personnes sont toujours portées disparues, selon le site internet d’informations The NewsMinute.

Les conditions météorologiques de plus en plus imprévisibles et extrêmes qui ont frappé le sud de l’Asie ces dernières années sont causées par le changement climatique et exacerbées par la déforestation, la construction de barrages et le développement excessif, selon les experts.

Des dizaines de personnes sont mortes depuis octobre en Inde dans des inondations et glissements de terrain causés par de fortes précipitations, et les météorologues ont annoncé de fortes précipitations samedi dans plusieurs régions du sud du pays. Au moins 42 personnes ont été tuées le mois dernier lors de pluies diluviennes qui ont frappé le Kerala.

Vendredi, les autorités de cet État ont interdit l’accès au temple de Sabarimala, un des sanctuaires les plus sacrés de l’hindouisme, en raison des fortes pluies. Depuis la semaine dernière, des centaines de fidèles se rendent chaque jour à Sabarimala dans le cadre d’un pèlerinage annuel qui dure deux mois. La montée des eaux de la rivière Pamba, considérée comme sacrée, a contraint les autorités à interdire aux fidèles de s’y rendre durant une journée, a rapporté samedi le journal Hindustan Times.

(AFP)

Ton opinion