Au moins 40 morts dans des attentats en Irak
Actualisé

Au moins 40 morts dans des attentats en Irak

Deux kamikazes ont fait sauter leurs charges d'explosifs mardi matin au milieu de recrues de l'armée irakienne à Baqouba (60km au nord-est de Bagdad).

Selon un nouveau bilan de la police et de l'armée, 28 morts et 57 blessés sont à déplorer.

A Mossoul, 12 personnes ont également été tuées dans deux explosions.

L'attentat de Baqouba est le plus meurtrier en Irak depuis le 17 juin, lorsque l'explosion d'un camion piégé avait fait 63 morts à Hurriyah, un quartier de Bagdad.

L'attentat-suicide a été perpétré vers 8h du matin dans la file d'attente près de l'entrée du camp militaire Saad. Baqouba est située dans la province de Diyala (centre-nord de l'Irak), qui reste un fief de l'insurrection et d'Al-Qaïda en Irak.

Le 22 juin, une femme dissimulant des explosifs sous une tunique noire a fait exploser sa charge devant un bâtiment officiel à Baqouba, faisant 15 morts et près d'une cinquantaine de blessés. En avril, un attentat à la voiture piégée de l'autre côté de la même rue a fait 40 morts.

Par ailleurs, à Mossoul (nord), l'explosion de plusieurs bombe a fait 12 morts (onze civils et un policier) et 15 blessés. (ap)

Ton opinion