Alep (Syrie): Au moins 40 policiers tués dans une attaque
Actualisé

Alep (Syrie)Au moins 40 policiers tués dans une attaque

Plus de 40 policiers ont été tués mardi à Alep dans l'attaque de deux commissariats par les rebelles. Dans la nuit, les rebelles avaient tenté de prendre le siège du Tribunal militaire.

Au moins 40 policiers syriens ont été tués mardi dans des combats et la prise par les rebelles de deux commissariats dans le sud d'Alep (nord), selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

«Des centaines de rebelles ont attaqué deux commissariats de police à Salhine et Bab Nairab (sud) et au moins 40 policiers ont été tués durant les combats qui ont duré des heures», a affirmé à l'AFP Rami Abdel Rahamne, président de l'OSDH, qui se base sur un réseau de militants.

Combats près du siège des Renseignements

Les rebelles syriens ont attaqué dans la nuit de lundi à mardi avec des roquettes RPG le siège du Tribunal militaire d'Alep, deuxième ville de Syrie. Des combats avec l'armée ont également fait rage près du siège des puissants Renseignements aériens, selon une ONG. Les insurgés ont par ailleurs attaqué un poste de police et une branche du parti Baas au pouvoir dans le quartier de Salhine (sud), a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), basé en Grande-Bretagne.

Les quartiers de Ferdous, d'al-Machad (sud) et d'Ansari (sud-ouest) ont été bombardés dans la nuit par les troupes régulières, selon cette ONG qui se fonde sur un réseau d'opposants. Et le quartier de Salaheddine (sud-ouest), principal bastion rebelle, était mitraillé mardi matin par des hélicoptères, selon la Commission générale de la révolution syrienne, autre réseau de militants.

Une source de sécurité à Damas a affirmé que l'armée avait repris lundi une partie de Salaheddine mais qu'elle faisait face «à une très forte résistance». Les rebelles ont en revanche nié que l'armée ait «avancé d'un seul mètre». Le front d'Alep a été ouvert le 20 juillet et l'assaut de l'armée a été donné samedi après l'arrivée de renforts militaires dans la ville. (ats)

Ton opinion