Guerre en Ukraine : Au moins 5 morts et près de 60 blessés dans une frappe russe sur Dnipro

Publié

Guerre en Ukraine Au moins 5 morts et près de 60 blessés dans une frappe russe sur Dnipro

Un bâtiment résidentiel a été réduit en ruines par une frappe de Moscou samedi, dans l’est de l’Ukraine. Douze enfants font partie des blessés. 

La frappe a atteint l’entrée d’un immeuble de neuf étages.

La frappe a atteint l’entrée d’un immeuble de neuf étages.

via REUTERS

Au moins cinq personnes ont été tuées samedi et près de 60 blessées, dont 12 enfants, dans le bombardement russe d’un immeuble d’habitation de la ville de Dnipro, dans l’est de l’Ukraine, a déploré le gouverneur de la région, Valentin Reznitchenko.

Décombres fumants

«Mémoire éternelle à tous ceux dont les vies ont été prises par la terreur russe! Le monde doit arrêter ce mal», a réagi sur les médias sociaux le président ukrainien Volodymyr Zelensky, ajoutant que «le déblaiement des débris à Dnipro continue».

Plus tôt dans la journée, le gouverneur de Dnipro avait fait état d’un précédent bilan de 5 morts et 27 blessés. Valentin Reznitchenko avait accompagné sa communication de la photo d’un bâtiment réduit en ruines sur la messagerie Telegram. La frappe a atteint l’entrée d’un immeuble de neuf étages, dont plusieurs ne sont plus que des décombres fumants.

via REUTERS

«Poursuite de la terreur»

Les Ukrainiens célèbrent samedi le Nouvel An orthodoxe (dans le calendrier julien), une fête populaire à la veille de laquelle les enfants reçoivent traditionnellement des sucreries. «Samedi festif – et poursuite de la terreur (russe). Pendant que les enfants ukrainiens profitent des friandises reçues hier, la Russie attaque des bâtiments d’habitation», a commenté la Première dame ukrainienne Olena Zelenska.

«Moscou prouve que son cynisme ne connaît pas de limites», a quant à lui déclaré le conseiller présidentiel Mikhaïlo Podoliak. La Russie «doit être expulsée du Conseil de sécurité de l’ONU dès maintenant», a-t-il encore dit.

Coupures de courant  

Des coupures de courant ont été ordonnées samedi dans la plupart des régions d’Ukraine après une nouvelle vague de frappes russe sur le pays. Au total, «l’ennemi a procédé à trois frappes aériennes et à une cinquantaine de tirs de missiles dans la journée», a précisé l’état-major de l’armée ukrainienne. «En outre, les occupants ont lancé 50 attaques avec des lance-roquettes multiples».

Plusieurs explosions ont par ailleurs retenti dans la matinée à Kiev, ont constaté des journalistes de l’AFP. Des «infrastructures essentielles» de la capitale ont été visées par des missiles, a expliqué la présidence ukrainienne. Dans le sud, à Kryvyi Rig, une personne a été tuée et une autre blessée dans la destruction d’immeubles d’habitation par une frappe, selon un bilan officiel. Dans la région septentrionale de Soumy, un civil a reçu des éclats d’obus pendant des tirs d’artillerie et de mortiers à partir du territoire russe, d’après la présidence ukrainienne.

(AFP)

Ton opinion