Colis piégés à Genève: Au moins neuf banquiers visés
Actualisé

Colis piégés à GenèveAu moins neuf banquiers visés

Au moins neuf banquiers et hommes d'affaires suisses ont reçu des colis piégés à leur domicile contenant vraisemblablement du vitriol.

Au moins neuf banquiers et hommes d'affaires suisses ont reçu des colis piégés à leur domicile contenant vraisemblablement du vitriol, selon un article publié vendredi par la «Tribune de Genève», alors que la justice suisse avait parlé en août de six colis.

«Une nouvelle enveloppe au vitriol a été reçue par la famille d'un banquier genevois», écrit la Tribune, ajoutant qu'au total neuf colis piégés ont été envoyés à des personnalités du monde de la finance.

La police et la justice ont refusé de confirmer cette information à l'AFP.

Selon la Tribune, quatre personnes auraient été blessées par ces colis.

Le 26 août, le juge en charge de l'affaire, Michel Alexandre Graber, avait indiqué à l'AFP qu'au moins six banquiers avaient reçu ces colis, qui avaient fait trois blessés dont un enfant, touché aux genoux et aux mains.

M. Graber avait expliqué que le liquide contenu dans les colis était «vraisemblablement du vitriol».

La police a jusqu'à présent indiqué que la plupart des colis ont été estampillés par la poste le 22 août.

L'expéditeur de ces paquets, selon la police, a écrit les adresses à la main en utilisant une sorte de pochoir, du même style que ceux employés pour le dessin technique en mécanique ou en architecture.

Chacun des colis contenait une petite boîte de quatre centimètres de diamètre sur un d'épaisseur, remplie du liquide hautement toxique.

Certains des colis avaient pour destinataire le nom de l'épouse des banquiers, selon l'avocat du Groupement des banquiers privés genevois, Michel Halpérin.

(ats)

Ton opinion