Actualisé 15.08.2009 à 10:55

KaboulAu moins sept morts dans un attentat suicide

A cinq jours de l'élection présidentielle en Afghanistan, les talibans ont frappé Kaboul par un attentat suicide près du QG de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) et de l'ambassade US.

Selon un bilan provisoire du ministère de la Défense, 7 personnes ont été tuées et près d'une centaine blessées.

»La cible était l'ambassade des Etats-Unis, mais nous n'avons pas pu l'atteindre. Le kamikaze s'est fait exploser près du QG de l'Isaf et a tué plusieurs soldats étrangers», a dit Zabihullah Mujahid, porte-parole des talibans, joint par téléphone par l'agence Reuters dans un endroit non précisé du pays.

Selon l'Isaf, plusieurs membres de la force internationale sous commandement de l'Otan sont au nombre des victimes mais on ignore s'ils comptent parmi les morts ou les blessés.

La détonation s'est produite vers 08h30 dans le quartier de Wazir Akhbar Khan, au centre de la capitale afghane, un des secteurs les plus protégés de la ville qui abrite notamment plusieurs ambassades, dont celles des Etats-Unis et de Grande-Bretagne. Les locaux du ministère des Transports ont été le plus fortement touchés par l'explosion.

Menaces contre l'élection présidentielle

L'attentat survient à cinq jours de l'élection du 20 août et alors que les combats entre activistes talibans et soldats de l'Otan et des Etats-Unis s'intensifient.

Les talibans, dont les démonstrations de puissance sont sans précédent depuis leur renversement, fin 2001, ont juré de s'en prendre au déroulement du scrutin. Qu'ils aient pu frapper au coeur de Kaboul a valeur de symbole.

»Les ennemis de l'Afghanistan tentent de semer la peur parmi notre peuple en cette période électorale mais les gens comprennent toujours l'importance de se rendre aux urnes pour exprimer leur vote», a réagi le président Hamid Karzaï.

C'est la première fois que la capitale afghane est le théâtre d'un attentat suicide depuis le mois de janvier et l'attaque contre l'ambassade d'Allemagne. Le 11 février, un commando taliban s'était infiltré dans Kaboul et avait pris d'assaut deux bâtiments du gouvernement. L'opération, sans précédent, avait fait au moins 19 morts.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!