Nigeria - Au moins trois morts dans l’effondrement d’une église
Publié

NigeriaAu moins trois morts dans l’effondrement d’une église

Au Nigeria, une église s’est effondrée, mardi, pendant l’office du soir. Selon la police, la tragédie a tué au moins trois personnes, dont deux enfants, et fait onze blessés.

Au moins trois personnes sont mortes, dont deux enfants, mardi soir, dans l’effondrement d’une église dans la banlieue d’Asaba, ville du sud-est du Nigeria, tandis que 18 autres ont été sorties vivantes des décombres, a indiqué, mercredi, la police locale. Dans un premier temps, certaines sources avaient évoqué un bilan plus lourd, d’une dizaine de morts.

L’église s’est effondrée mardi soir, à Okpanam, dans la banlieue d’Asaba, dans l’État du Delta, a déclaré le porte-parole de la police locale, Bright Edafe. «Trois personnes sont mortes – deux fillettes et une femme», a-t-il précisé. «Onze des personnes secourues sont toujours soignées à l’hôpital», a-t-il ajouté. Selon les médias locaux, l’édifice s’est effondré durant l’office du soir.

Immeubles délabrés, législation bafouée

L’effondrement de bâtiments est une tragédie fréquente au Nigeria, pays le plus peuplé d’Afrique, où des millions de personnes vivent dans des immeubles délabrés et où la législation concernant la construction est régulièrement bafouée. L’incident de mardi soir intervient deux mois après l’effondrement d’un immeuble en construction à Lagos, qui avait fait au moins 45 morts et provoqué une indignation nationale.

Depuis 2005, au moins 152 immeubles se sont effondrés à Lagos, selon les données collectées par le chercheur nigérian Olasunkanmi Habeeb Okunola, de l’université sud-africaine de Witwatersrand. En 2014, l’effondrement d’une église dans la mégalopole, qui avait coûté la vie à plus d’une centaine de personnes, avait particulièrement ému au Nigeria.

(AFP)

Ton opinion