Attentat de Londres: «Au nom de ce qui est bien et droit. Tuez-les tous!»
Actualisé

Attentat de Londres«Au nom de ce qui est bien et droit. Tuez-les tous!»

Clay Higgins, un élu républicain du Congrès américain connu pour sa virulence, a appelé à tuer les suspects «islamiques radicalisés» après l'attentat sanglant dans la capitale britannique ce week-end.

«Pas de quartier pour les suspects islamiques radicalisés», a écrit dimanche sur Facebook Clay Higgins, ancien policier représentant une circonscription de Louisiane depuis janvier. Une photographie de l'un des assaillants présumés de l'attaque de samedi, qui a fait sept morts et des dizaines de blessés, accompagnait son message. «Chassez-les, identifiez-les, et tuez-les tous. Tuez-les tous, a-t-il ajouté. Au nom de ce qui est bien et droit. Tuez-les tous!» Le membre de la Chambre des représentants a estimé que «la chrétienté» était «en guerre contre l'horreur islamique».

Cet appel ressemblant à une forme de justice sommaire a été condamné par l'association de défense des droits civiques Aclu, qui y a vu des propos «se heurtant fondamentalement aux principes sur lesquels ce pays s'est bâti». «Je n'ai jamais été accusé d'être politiquement correct, a expliqué le parlementaire lundi dans un communiqué face aux critiques. Le sens de propos francs est souvent mal décrit ou mal compris. Je ne cherche qu'à donner la priorité à la sécurité nationale et à protéger les vies américaines.»

Nouvel attentat à Londres, au moins 7 morts

Trois assaillants à bord d'une camionnette ont foncé dans la foule samedi 3 juin au soir sur le London Bridge au coeur de Londres puis attaqué des passants au couteau, faisant au moins sept morts et une cinquantaine de blessés, avant d'être abattus par la police.

Clay Higgins, 55 ans, est un habitué des déclarations musclées. En Louisiane, le policier était surnommé «le John Wayne cajun», rendu célèbre par des vidéos dans lesquelles, armé jusqu'aux dents, il qualifiait les membres de gangs de «barbares» et d'«animaux». Il avait démissionné du bureau du shérif en 2016.

Londres: des témoins décrivent les attaques

Un attentat a de nouveau frappé samedi soir le coeur de Londres, où trois assaillants à bord d'une camionnette ont foncé dans la foule sur le London Bridge avant d'attaquer des passants au couteau, faisant six morts, avant d'être abattus par la police.

(afp)

Ton opinion