Actualisé 07.09.2018 à 15:09

Football

Au Paraguay, l'entraîneur adjoint est un chien

Entraîneur du Sporting Club 2 de Mayo, Carlos Jara Saguier a trouvé un inattendu assistant à poil. Depuis, Tesapara ne quitte jamais son maître, qu'il suit partout.

de
Sport-Center
Carlos Jara Saguier peut compter sur le flair de son nouvel adjoint.

Carlos Jara Saguier peut compter sur le flair de son nouvel adjoint.

Twitter/Publisport Mexico

C'est très certainement une première dans l'histoire du football et peut-être même du sport mondial: un chien est devenu l'officiel entraîneur adjoint du Sporting Club 2 de Mayo, un club de 2e division paraguayen établi dans la ville de Pedro Juan Caballero (116000 habitants). Carlos Jara Saguier (67 ans), son entraîneur principal, ne se déplace en effet plus sans «Tesapara», qui le suit partout, y compris au bord de la touche, jusque dans la zone technique. Et quand l'animal n'est pas autorisé à s'installer près du banc (niche?), ce qui est le cas lors des matches disputés à l'extérieur, «Tesapara» prend place dans les tribunes où une place lui est réservée parmi les officiels.

A domicile, le Sporting Club 2 de Mayo et son fidèle assistant à quatre pattes évoluent au Monumental Río Parapití, un stade de 25000 places.

L'histoire n'aurait probablement jamais vu le jour sans une empanada, cette spécialité d'Amérique du sud ressemblant à une tarte farcie. «Un jour, raconte Saguier, je lui ai donné un bout d'empanada. Depuis ce moment, à chaque fois que j'arrive au travail, le chien me remercie. Il reste à mes côtés toute la journée. Il vit dans les infrastructures mêmes du club. Donc quand je pars le soir, il est assez triste. Mais dès que je reviens le lendemain, il est plus qu'heureux. Il m'accompagne dans les couloirs, dans mon bureau, sur le terrain: c'est mon partenaire au club.»

Devenu l'emblème du club, le chien en est aussi rapidement devenu la mascotte. «Moi, il me fait rire car il essaye d'imiter les joueurs à l'entraînement, et il intimide les adversaires en grognant les jours de match.» Avec la présence de son tandem inattendu au bord de la touche, le Sporting Club 2 de Mayo est même en train de déjouer tous les pronostics. Grâce peut-être au flair de son fidèle compagnon, Carlos Jara Saguier, ancien international paraguayen (24 sélections entre 1971 et 1981), a réussi à hisser le club à la 3e place du championnat, avec des chances de découvrir l'élite en fin de saison, ce qui serait une autre première dans l'histoire d'un club fondé en 1935.

Faut-il applaudir ou aboyer?

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!