01.12.2017 à 14:30

Yannick Buttet il y a deux ans«Au Parlement, eh ben, ça drague tout le temps»

Le conseiller national valaisan aurait harcelé sa maîtresse ainsi que plusieurs parlementaires à Berne. Il y a deux ans, il expliquait à la RTS que la drague faisait partie du comportement d'un politicien.

de
20 Minuten/ofu

Yannick Buttet est dans de sales draps. «Le Temps» révélait jeudi que le conseiller national (PDC/VS) se retrouvait sous le coup d'une plainte pénale pour avoir harcelé son ancienne maîtresse. Il a été arrêté dans la nuit du 18 au 19 novembre dans le jardin de la femme après avoir sonné une vingtaine de fois à sa porte. Approchées par «Le Temps», plusieurs parlementaires décrivent «d'autres actes inappropriés, et même des pulsions sexuelles incontrôlées» à Berne.

De son côté, «Blick» revient ce vendredi sur une interview de Buttet, diffusée il y a environ deux ans sur la RTS.

Dans l'enregistrement, la chaîne de télévision demande à divers politiciens s'ils ont déjà été attirés par des collègues parlementaires du camp opposé. La réponse du Valaisan: «Mon épouse est PLR, donc effectivement j'ai déjà eu du désir pour quelqu'un de l'autre bord. Même plus que du désir, c'est de l'amour.» Un peu plus tard, le PDC dit: «Au Parlement, eh ben, ça drague tout le temps. Et je crois que les politiciens, déjà dans leur comportement, ils draguent un peu l'électeur. Donc ça drague aussi un petit peu ici (ndlr: à Berne).»

Affaire Buttet: comportement inacceptable sel

Un comportement inacceptable: c'est par ces mots que le président du PDC Gerhard Pfister a qualifié l'affaire de Yannick Buttet éventée jeudi par Le Temps. La question d'une démission sera discutée ces prochains jours avec l'intéressé, le PDC Valais et la présidence.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!