Actualisé 24.02.2009 à 18:56

France

Aubry et Royal font la paix pour le bien du PS

Après trois mois de tensions, le PS français a scellé des retrouvailles forcées entre la direction de Martine Aubry et les proches de Ségolène Royal.

Une dizaine de partisans de l'ex-candidate présidentielle ont rejoint l'équipe nommée en décembre après l'élection de la maire de Lille.

La crise et les difficultés de la droite combinées à l'approche des élections européennes ont accéléré le rapprochement entre les deux camps.

«Face à la situation économique et sociale que vit notre pays, face aux enjeux qui sont devant nous (...) je souhaite que les socialistes soient le plus unis possible», a fait valoir mardi Martine Aubry, qui a officialisé ce mariage de raison lors de la réunion du bureau national du Parti socialiste (PS) en fin de journée.

«Nous entrons dans cette dynamique de rassemblement parce que je l'ai souhaitée, je l'ai voulue, les militants le veulent, les Français en ont besoin. Je crois que la gravité de la crise appelle une gauche forte, rassemblée», a déclaré Ségolène Royal, interrogée sur France Info depuis la Guadeloupe où elle se trouve depuis samedi.

Mme Royal pourrait à l'avenir assurer des «missions», en France ou à l'international, pour le compte du PS.

L'ex-ministre Martine Aubry, architecte de la semaine de travail de 35 heures en France, a été portée à la tête du PS à la fin 2008. Son élection avait été finalement validée à l'issue d'un duel sans merci avec sa rivale Ségolène Royal concernant le nombre de voix obtenues auprès des adhérents du parti.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!