Bus du Togo mitraillé: Aucun impact sur le Mondial en Afrique du Sud
Actualisé

Bus du Togo mitrailléAucun impact sur le Mondial en Afrique du Sud

Le président sud-africain Jacob Zuma a souligné dimanche que l'attaque contre la délégation togolaise en marge de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN-2010) en Angola n'aurait aucun impact sur la tenue de la Coupe du monde de football dans son pays en juin prochain.

Le chef de l'Etat «répète que l'Afrique du Sud reste à 100% prête à accueillir la Coupe du monde et rejette les spéculations selon lesquelles l'incident angolais aurait un impact sur le tournoi mondial en Afrique du Sud», selon un communiqué de la présidence.

Jacob Zuma «souligne que l'attaque choquante et inacceptable contre l'équipe togolaise ne doit pas être surestimée, mais qu'elle doit servir de motivation pour que l'Afrique et le reste du monde travaillent encore plus à l'élimination du terrorisme».

Le président sud-africain est arrivé dimanche matin à Luanda où il doit assister à la cérémonie d'ouverture de la CAN aux côtés de son homologue angolais, José Eduardo dos Santos, dans le but «de promouvoir l'excellence africaine dans le domaine du sport».

Vendredi, des indépendantistes de l'enclave angolaise de Cabinda ont mitraillé le convoi de la délégation togolaise, faisant au moins deux morts dans la délégation.

Le président Zuma a «transmis ses condoléances au gouvernement et au peuple du Togo» et souhaité «une convalescence rapide aux joueurs», dont la participation à la CAN est incertaine.

Lomé a en effet rappelé ses joueurs bien que ceux-ci aient exprimé le souhait de participer à la compétition «en mémoire» des victimes.

(afp)

Ton opinion