Actualisé 20.02.2019 à 16:15

France

Aucune cérémonie pour Karl Lagerfeld

Les souhaits du couturier Karl Lagerfeld, décédé mardi, sont respectés. Il n'y aura pas de funérailles publiques.

1 / 15
Karl Lagerfeld a été incinéré ce vendredi près de Paris. Parmi les personnalités présentes lors de la cérémonie figuraient son bras-droit Virginie Viard, Bernard Arnault, patron de LVMH et Caroline de Monaco. (22 février 2019)

Karl Lagerfeld a été incinéré ce vendredi près de Paris. Parmi les personnalités présentes lors de la cérémonie figuraient son bras-droit Virginie Viard, Bernard Arnault, patron de LVMH et Caroline de Monaco. (22 février 2019)

AFP
Karl Lagerfeld est mort ce mardi 19 février à l'âge de 85 ans. C'est «Choupette», sa chatte qui va hériter de sa fortune...

Karl Lagerfeld est mort ce mardi 19 février à l'âge de 85 ans. C'est «Choupette», sa chatte qui va hériter de sa fortune...

kein Anbieter/DR/twitter
Virginie Viard, bras droit de Karl Lagerfeld depuis plus de 30 ans, succède à la création des collections chez Chanel. (19 février 2019)

Virginie Viard, bras droit de Karl Lagerfeld depuis plus de 30 ans, succède à la création des collections chez Chanel. (19 février 2019)

AFP

Aucune cérémonie ne sera organisée à la mémoire de Karl Lagerfeld, mort mardi à 85 ans.

Selon les voeux du couturier star qui avait relancé la maison Chanel, il sera incinéré.

«Ses souhaits [...] seront respectés», a annoncé mercredi à l'AFP une porte-parole de la marque du créateur. Le «Kaiser», qui affirmait avec humour préférer «plutôt mourir» que d'être enterré, avait plusieurs fois évoqué sa volonté d'être incinéré.

Comme il le voulait donc, ses cendres devraient rejoindre celles de sa mère et une partie de celles de Jacques de Bascher, le dandy qui fut son grand amour jusqu'à sa mort du sida en 1989. L'autre moitié des cendres avait été remise à la famille de Bascher, dans une urne réalisée tout spécialement, rappelle le journal «Le Monde» dans son édition de mercredi.

Ces cendres «sont dans un endroit gardé secret. Un jour, on y ajoutera les miennes», avait confié Karl Lagerfeld à Marie Ottavi dans la biographie «Jacques de Bascher, dandy de l'ombre», parue en 2017. «J'ai demandé à ce que l'on m'incinère et que l'on disperse mes cendres avec celles de ma mère... et celles de Choupette(ndlr: sa chatte), si elle meurt avant moi», avait-il encore confié au magazine de mode «Numéro» en avril 2018.

Les hommages pleuvent

De funérailles publiques, Lagerfeld n'en voulait pas plus, estimant dans «Numéro» que «depuis ces sombres histoires de la famille Hallyday, les obsèques à (l'église parisienne de) la Madeleine ont tout l'air d'une farce», en référence à l'immense hommage populaire rendu au chanteur Johnny Hallyday le 9 décembre 2017.

Si Karl Lagerfeld abhorrait l'idée même d'un hommage, une pluie de témoignages honorant sa mémoire n'a cessé de tomber depuis mardi, provenant de toutes parts, célébrités de la mode, grands de ce monde, anonymes.

Le monde de la mode aura peut-être envie de ne pas respecter les dernières volontés du «Kaiser», lors de la prochaine Fashion Week parisienne, qui débutera le 25 février et se terminera le 5 mars avec notamment le défilé de la collection prêt-à-porter automne-hiver 2019-2020 de Chanel.

Les caprices insolites de Karl Lagerfeld

(nxp/ats)

(NewsXpress)
Trouvé des erreurs?Dites-nous où!