Actualisé 16.10.2008 à 13:34

Comptabilité de SwissairAucune inculpation dans le deuxième volet de l'enquête pénale

Le Ministère public zurichois ne procèdera pas à des inculpations dans le deuxième volet de l'enquête pénale contre les anciens cadres de Swissair.

L'enquête est classée, a-t-il indiqué jeudi.

Aucun élément ne permet de confirmer le soupçon selon lequel la comptabilité de l'ancien groupe SAirGroupe entre 1998-2000 aurait fait l'objet de falsifications. Trois décisions de classement ont été rendues, concernant 19 personnes au total.

Ni les responsables du SAirGroup ni les organes de révision de l'époque n'ont eu un comportement punissable, écrit le procureur Christian Weber jeudi dans un communiqué. Des experts sollicités n'ont trouvé aucune trace de faux dans les titres.

Néanmoins, «certains éléments isolés n'ont pas été présentés de manière correcte», ajoute le juge d'instruction. Mais ils ne suffisent pas pour prouver un comportement intentionnel, condition à une inculpation dans ce domaine du droit pénal, rappelle Christian Weber.

Le premier volet de l'enquête pénale avait débouché sur l'inculpation de 19 personnes, toutes acquittées par la justice en juin 2007. Un procès en appel contre l'acquittement de Mario Corti, dernier patron de Swissair, avait abouti à la confirmation de l'acquittement, en juin dernier.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!