Discours d'Ahmadinejad: «Aucune puissance n'osera penser à agresser l'Iran»

Actualisé

Discours d'Ahmadinejad«Aucune puissance n'osera penser à agresser l'Iran»

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a de nouveau lancé une mise en garde contre toute velléité d'attaque militaire contre son pays.

Lors d'un discours mardi à l'ouverture d'un défilé pour commémorer le début de la guerre Iran-Irak (1980-88), il a appelé les puissances étrangères à retirer leurs troupes de la région.

«Aucune puissance n'osera développer dans son esprit l'idée d'agresser l'Iran», a affirmé M. Ahmadinejad. «Nos forces armées couperont n'importe où dans le monde la main de quiconque voudra tirer une balle en direction de l'Iran avant même qu'il appuie sur la gâchette».

Sur les véhicules militaires étaient accrochés les banderoles avec les traditionnels slogans «Mort à Israël» et «Mort à l'Amérique».

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu n'a jamais écarté l'option d'une frappe militaire contre l'Iran, qui affirme vouloir rayer l'Etat hébreu de la carte.

Défendre ses droits

Faisant allusion au programme nucléaire controversé iranien, le président Ahmadinejad a également assuré que «le monde devait savoir que le peuple iranien défendra avec force ses droits et son territoire».

Il a également demandé le départ des troupes étrangères de la région. «Comme vous l'avez vu en Irak et en Afghanistan, les peuples de la région sont hostiles à la présence des étrangers».

Crash

Cette année, l'armée iranienne a fait défiler des systèmes antimissiles et des missiles Shahab-3 et Sejil, d'une portée proclamée d'environ 2000 kilomètres. C'était la première apparition du missile Sejil, à deux étages et utilisant du combustible solide. Une escadrille d'avions de combat Saegheh, de fabrication locale, volait au-dessus du parcours.

Un des avions militaires qui prenait part au défilé s'est écrasé près de Téhéran, a rapporté la télévision publique sans plus de précisions. L'agence Fars a fait état de la mort de sept personnes dans un accident d'avion dans la même zone, à Qarchak, au sud de Téhéran, selon un bilan d'un responsable local du Croissant rouge.

Citant l'armée de l'air iranienne, Fars affirme que l'appareil était un avion d'entraînement et n'avait pas pris part au défilé.

Rencontre à Genève

M. Ahmadinejad devait quitter Téhéran mardi pour se rendre à New York pour participer à l'Assemblée générale des Nations unies où il prononcera mercredi un discours.

L'Iran et le groupe 5&1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni, Allemagne) se retrouveront le 1er octobre pour parler des propositions iraniennes sur le dossier nucléaire. La réunion aura lieu à Genève, a annoncé mardi soir l'Union européenne (UE) par la voix de Javier Solana.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Manouchehr Mottaki a déclaré que Téhéran espérait bâtir la «confiance» avec les grandes puissances lors de ces négociations, a rapporté lundi soir l'agence Irna.

L'Iran est soupçonné par les puissances occidentales de vouloir acquérir la bombe atomique sous couvert d'un programme nucléaire civil, ce que Téhéran nie. Le renforcement des capacités militaires de l'Iran, en particulier le développement du programme balistique, inquiète également les grandes puissances. (ats)

Ton opinion