Affaire Polanski: Audience du tribunal annulée
Actualisé

Affaire PolanskiAudience du tribunal annulée

La justice américaine a annulé l'audience prévue mercredi pour examiner la requête de Roman Polanski.

Le cinéaste souhaite l'abandon des poursuites le visant depuis plus de trente ans pour relations sexuelles avec une mineure.

Le tribunal de Los Angeles n'a pas donné davantage de détails. Il n'a pas annoncé de date pour une éventuelle nouvelle audience.

Cette décision semble constituer une victoire pour le parquet, qui affirme qu'une telle audience ne peut pas avoir lieu en l'absence du cinéaste français. Ce dernier a fui les Etats-Unis en 1978 pour éviter d'être emprisonné. Il est toujours considéré comme un «fugitif» par la justice californienne.

Début décembre, ses avocats ont déposé une demande d'abandon des poursuites contre leur client. Ils ont affirmé avoir de nouvelles preuves montrant que le réalisateur, aujourd'hui âgé de 75 ans, n'avait pas bénéficié à l'époque d'une procédure pénale équitable.

En prison

Le cinéaste avait plaidé coupable de «relations sexuelles illégales» après avoir été arrêté en 1977 à la suite de la plainte des parents d'une adolescente de 13 ans. Envoyé en «évaluation» en prison pendant trois mois, M. Polanski y avait passé 47 jours.

Le 31 janvier 1978, après une réunion entre ses avocats et un juge lors de laquelle ce dernier avait laissé entendre qu'il allait le renvoyer sous les verrous, Roman Polanski avait pris un avion pour l'Europe. Le cinéaste n'a pas remis les pieds aux Etats-Unis depuis.

(ats)

Ton opinion