Aujourd'hui, vendredi 13, qui veut gagner des millions?

Actualisé

Aujourd'hui, vendredi 13, qui veut gagner des millions?

La Loterie Romande s'attend aujourd'hui à une hausse de 40 à 50% des ventes de billets.

Jour de chance ou de malchance? Le vendredi 13, c'est une à trois fois par an. En France et en Suisse romande en particulier, les sociétés de loterie savent en exploiter le filon positif: cagnottes géantes, matraquage publicitaire. De surcroît, la symbolique est lourde: en additionnant les chiffres du 13.10.2006, on obtient... treize.

«Il y a une conjonction particulière, explique Giovanni Tammaro, directeur marketing de la Loterie Romande. Non seulement c'est vendredi 13, mais en plus il y a d'énormes cagnottes.»

L'EuroMillions affiche 127 millions et Swiss Loto 10 millions. «Cela fait longtemps qu'il n'y a pas eu autant à gagner, poursuit le directeur. Si bien que nous nous attendons ce vendredi à une augmentation de 40% à 50% des ventes de billets; pour un vendredi 13 normal, ce n'est que de 10% à 20%.»

Du côté des kiosques Naville, pas de panique: «Venez tôt! lance le directeur général Serge Reymond aux joueurs. Car les plus longues files d'attente s'observent souvent à la dernière minute.» Superstitieux, les Romands? A Sierre (VS), le kiosque où un joueur de l'EuroMillions a gagné 99 millions en 2005 est devenu un vrai lieu de culte.

La superstition négative sur le vendredi 13 (les spécialistes disent «paraskevidékatriaphobie») s'explique, entre autres, par la Bible. Jésus et ses apôtres étaient treize pour la Cène. C'est Judas, treizième convive, qui a trahi le Christ, dont l'exécution a eu lieu le lendemain, un vendredi.

Grégoire Nappey

Ton opinion