États-Unis: «Aujourd’hui, le mal a gagné. Des temps sombres nous attendent»

Publié

États-Unis«Aujourd’hui, le mal a gagné. Des temps sombres nous attendent»

Joe Biden officiellement investi, c’est la douche froide pour les adeptes de QAnon, qui croyaient fermement que le Démocrate allait être arrêté et que Donald Trump reviendrait en force.

Les adeptes du mouvement complotiste étaient persuadés que la défaite de Trump faisait partie d’un plan bien huilé.

Les adeptes du mouvement complotiste étaient persuadés que la défaite de Trump faisait partie d’un plan bien huilé.

AFP

Joe Biden a été officiellement investi mercredi, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée sans le moindre accroc alors que les autorités craignaient un nouveau chaos au Capitole. C’est donc une tournée générale de soupe à la grimace qui a été servie aux adeptes du mouvement complotiste QAnon. Sur les réseaux sociaux, ces fervents admirateurs de Donald Trump partagent leur déception, colère ou frustration. «Je ne suis plus fier d’être Américain. Il n’y a plus d’Amérique. Merde à tout», s’est emporté l’un d’entre eux.

Pour rappel, le jour de l’investiture était une date cruciale pour les soutiens de QAnon. Ils étaient persuadés que Donald Trump travaillait de l’intérieur pour détruire une cabale de globalistes et de pédophiles qui dirigent secrètement la planète. Ces complotistes pensaient aussi que le fait que le Républicain perde l’élection faisait partie d’un plan savamment étudié pour tromper Joe Biden et son clan, leur faisant croire qu’ils allaient s’en tirer sans payer pour leurs crimes. À un moment donné, le Démocrate allait être arrêté par l’armée et Donald Trump revenir au pouvoir.

«Au fait… combien de temps doit-on rester à l’intérieur?»

Autant dire que rien de tout cela ne s’est passé, et les adeptes de QAnon ont la gueule de bois, écrit BuzzFeed News. «Il n’y a pas de mots pour décrire la déprime et la déception que je ressens en ce moment», s’est lamenté l’un d’entre eux. Si certains en sont arrivés à la conclusion que Q était un fake depuis le début, d’autres continuent d’y croire dur comme fer. Découragés par la victoire des ennemis de Trump, ils prédisent un avenir très sombre à leur pays: «Aujourd’hui, le mal a gagné. Des temps sombres nous attendent», annonce un internaute. D’autres, encore, persistent à penser que tout se passe comme prévu, même s’ils ne comprennent rien au déroulement des événements.

Beaucoup continueront à croire en Q, tout simplement parce qu’ils ne savent pas quoi faire d’autre. Sur le réseau social Gab, une femme raconte par exemple comment elle a dépensé le peu d’argent qu’elle avait pour se préparer à la guerre civile. Elle dit être restée à l’intérieur pendant des semaines et avoir exhorté ses enfants à faire leurs bagages et à venir chez elle, «afin que nous puissions être ensemble pour le grand réveil…». On m’a répondu «tu es folle, rien ne va se passer», écrit l’Américaine. Quoi qu’il en soit, cette internaute ne renonce pas à sa croyance et compte bien rester calfeutrée chez elle, juste au cas où. «J’ai toujours la foi, c’est tout ce qu’il me reste. Au fait… combien de temps doit-on rester à l’intérieur?» s’interroge-t-elle.

(joc)

Ton opinion