Grande-Bretagne: Aurait-on enfin trouvé le Yéti?
Actualisé

Grande-BretagneAurait-on enfin trouvé le Yéti?

Un scientifique britannique affirme détenir la preuve que l'abominable homme des neiges aurait bel et bien existé.

par
ade
La petite-fille de Zana et son fils.

La petite-fille de Zana et son fils.

Bryan Sykes, professeur de génétique à l'université d'Oxford, en Angleterre, aurait mis la main sur le Yéti.

Dans son livre, intitulé «The Nature of the Beast», l'homme affirme qu'une femme qui a vécu en Russie au 19ème siècle serait en fait moitié-humaine et moitié-singe. Baptisée Zana, elle mesurait près de deux mètres et a été capturée dans les montagnes du Caucase, entre la Georgie et la Russie en 1850. Vendue comme esclave, elle a finalement atterri chez un noble de la région qui en a fait sa servante. Elle aurait eu quatre enfants d'hommes différents.

Selon Bryan Sykes, qui affirme avoir analysé l'ADN de Zana, mais également celui de ses descendants encore en vie, la femme viendrait d'Afrique mais n'appartiendrait pas à l'espèce humaine.

Regard «animal»

Un zoologiste russe, qui a organisé plusieurs présentations publiques de Zana, a affirmé qu'elle avait «une expression animale» et qu'elle faisait preuve d'une force physique impressionnante, rapporte le Daily Mail. Elle dormait dehors et courrait nue autour du domaine, jusqu'à sa mort, en 1890.

Selon Sykes, qui a interrogé plusieurs témoins, il est évident que «quelque chose existe là dehors».

Après la publication de son ouvrage, le scientifique a été la cible de nombreuses critiques.

Ton opinion