Santé publique: Autoriser la nicotine pour les e-cigarettes
Actualisé

Santé publiqueAutoriser la nicotine pour les e-cigarettes

Contrairement à l'Europe, la Suisse interdit aux consommateurs de cigarette électronique d'acheter du liquide contenant de la nicotine. Des politiciens veulent changer les règles.

par
cbe/dmz
En Suisse, les e-cigarettes ne contiennent pas de nicotine.

En Suisse, les e-cigarettes ne contiennent pas de nicotine.

Afin d'acheter du liquide à e-cigarette (le produit qui crée la vapeur) contenant de la nicotine, les vapoteurs suisses doivent se rendre à l'étranger. L'ordonnance sur les denrées alimentaires interdit en effet les additifs avec des effets pharmacologiques, comme la nicotine. De plus, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) met en garde sur l'utilisation de ces cigarettes électroniques, dont on ne connait pas encore bien les risques à long terme sur la santé. D'où une frilosité palpable dès que l'on aborde le sujet.

Pourtant, plusieurs politiciens alémaniques veulent assouplir la réglementation. «Les règles actuelles sont intenables», déclare Lukas Reinmann, conseiller national UDC saint-gallois. Pour lui, elles ne font que pousser les consommateurs à dépenser leur argent à l'étranger. «Je suis d'accord qu'il faut soigneusement analyser les liquides à base de nicotine. Mais de là à les interdire... c'est absurde!»

Même le spécialiste en médecine préventive et conseiller aux Etats zurichois PLR Felix Gutzwiler ne comprend pas cette interdiction. «Les consommateurs sont responsables de ce qu'ils achètent. Et de toute manière, ils peuvent se procurer ce produit librement tout près de chez eux.» Pour lui, il faut s'adapter aux règles européennes.

Pour le conseiller aux Etats socialiste soleurois Roberto Zanetti, c'est une question de santé publique. Il est d'avis que si les experts sont arrivés à la conclusion que les cigarettes électroniques sont un moyen pour les fumeurs de s'en sortir, pourquoi ne pas autoriser celles à la nicotine. Un argument toutefois balayé par Felix Gutzwiler, qui explique si les e-cigarettes sont moins nocives pour les poumons, la nicotine, elle, crée toujours un risque de maladies cardio-vasculaires.

Les e-cigarettes ne sont pas bonnes pour la santé

Maja Ingold, députée zurichoise évangélique, est, elle, farouchement opposée. «Les dégâts sur les poumons sont moins importants, certes, mais cela ne signifie pas que les e-cigarettes, même sans nicotine, soient bonnes pour la santé». Autoriser les liquides contenant cette substance serait donc un hérésie pour elle. Et le fait que les consommateurs se fournissent à l'étranger ne lui pose aucun problème. «Les gens s'y rendent aussi pour des questions de prix.»

Ton opinion