Inondations - Autour du lac de Neuchâtel, tous les campings ne vivent pas le même été
Publié

SUISSE ROMANDEAutour du lac de Neuchâtel, tous les campings ne vivent pas le même été

La montée des eaux du lac de Neuchâtel impacte le tourisme. Plusieurs campings sont toujours fermés, notamment dans le Nord vaudois. Plusieurs milliers de touristes ont dû modifier leurs plans de vacances.

par
Fabrice Zwahlen
Certains campings ont les pieds dans l’eau.

Le niveau très élevé du lac de Neuchâtel impacte les vacances de plusieurs milliers de campeurs, dont la proportion de Suisses est passée de 70 à 95% avec la pandémie.

Yverdon-Plage et le camping club d’Yverdon-les-Bains sont fermés jusqu’au 31 juillet, à la suite d’une décision de la Municipalité. «Mardi après-midi, notre camping était encore sous l’eau, à une hauteur oscillant entre 30 et 80 centimètres, selon les lieux», indique le président du CC Yverdon, Marc Waldispuehl. Résultat: 620 emplacements bouclés, au grand dam de 350 familles et des 221 saisonniers du lieu. «Cette semaine, nous aurions dû être 2350 personnes sur le site.»

Ici à Yvonand, sur Yverdon-les-Bains ou à Corcelettes, les campings sont fermés pour cause de montée des eaux du lac de Neuchâtel.

Ici à Yvonand, sur Yverdon-les-Bains ou à Corcelettes, les campings sont fermés pour cause de montée des eaux du lac de Neuchâtel.

Jean-Paul Guinnard/24 heures

Du côté d’Yvonand, le camping communal est fermé, «excepté pour les quelques résidents n’ayant pas eu de dégât des eaux et souhaitant profiter de leurs installations, au moyen d’une décharge qu’ils ont signée pour accéder au site», résume Jessica Krieger, membre du comité de l’association des intérêts locaux. Les réouvertures s’échelonneront entre le 30 juillet et le 6 août. À Grandson, seules six parcelles réservées aux tentes, côté bord du lac, ont été inondées au camping du Pécos. Les vacanciers devant s’y installer ont été déplacés. La situation est beaucoup moins rose pour celui de Belle-Rive à Corcelettes où l’on parle d’une fermeture jusqu’.à fin août, afin de pouvoir assécher le terrain.

Les campings de la Nouvelle-Plage et des Lacustres sont inondés et fermés jusqu’à nouvel avis à Estavayer-le-Lac. A Cudrefin, la zone tentes est inaccessible au moins jusqu’au 31 juillet.

Sur Neuchâtel, on est ouvert

Côté neuchâtelois, les campings situés à Colombier, au Petit-Cortaillod et La Tène sont ouverts. «Beaucoup de campeurs nous ont appelés pour annuler, pensant que nous étions fermés. Résultat: 30% d’annulations pour le week-end dernier. Par contre, pour le prochain, le camping sera plein à 90%», précise Eric Boijentin, le responsable du camping de La Tène. Enfin, sur territoire bernois, le camping TCS de Gampelen ne rouvrira que samedi matin.


À l’exception d’éventuels frais de dossier, les campeurs sont tous totalement remboursés. Sous forme de versements ou de notes de crédit pour un nouveau séjour (au TCS).

Premier semestre record

En 2020, les campings du TCS ont enregistré un record de 782 700 nuitées. Cela représente une hausse de fréquentation de 25% par rapport à l’année record de 2019 (+ 26% en Romandie).

Lors du premier semestre 2021, les nuitées sont passées de 180 000 en 2019 à 380 000. Cela correspondant à une hausse de 312% par rapport à un printemps 2020 impacté par une fermeture totale des campings durant neuf semaines, à cause de la pandémie.

Ton opinion

31 commentaires