Aux Grisons, l'UDC devient «BPS»
Actualisé

Aux Grisons, l'UDC devient «BPS»

Les membres de l'UDC grisonne ont décidé lundi soir à Landquart (GR) de rebaptiser leur parti «Bürgeliche Partei Schweiz» (BPS).

Les délégués de l'UDC grisonne ont accepté lundi soir à Landquart (GR) de rebaptiser leur parti «Bürgerliche Partei Schweiz» (BPS). La conseillère fédérale Eveline Widmer- Schlumpf a décidé d'être membre du nouveau parti.

Le nom a été choisi en accord avec les dissidents de l'UDC bernoise et glaronaise, a indiqué le président par intérim de l'UDC grisonne Ulrich Bleiker. Le but est de former d'ici fin août un parti national puis d'avoir un groupe aux Chambres fédérales.

Les délégués de l'UDC grisonne ont accepté le changement de nom par 149 voix contre 5. Dans la salle se trouvaient 199 délégués auxquels il faut ajouter environ 100 membres du parti. Les statuts ont été provisoirement adaptés dans ce sens. Dans quelque mois, les délégués voteront sur des statuts définitifs pour le parti.

Pas de recours contre l'exclusion

L'UDC grisonne ne fera par ailleurs pas recours contre son exclusion de l'UDC suisse. Cette décision a été prise par 139 voix contre 39. Les responsables du parti ont estimé qu'un tel recours n'aurait aucune chance.

La voie est ainsi libre pour la création d'une nouvelle section de l'UDC suisse aux Grisons. Des UDC grisons fidèles à la ligne de l'UDC suisse avaient annoncé la création d'une telle section la semaine dernière à Coire.

La conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf n'était pas présente lundi à Landquart. Elle a toutefois fait savoir par l'intermédiaire d'une déclaration lue qu'elle sera membre de la section grisonne du Bürgerliche Partei Schweiz.

Christoffel Brändli sans parti

En début de soirée, le conseiller aux Etats Christoffel Brändli avait appelé en vain l'UDC grisonne à continuer à tout faire pour éviter la scission. Il a indiqué qu'une scission en deux ailes rendra la défense des intérêts grisons plus difficiles à Berne.

M. Brändli n'adhérera en tous cas pas aux nouveau parti libéral bourgeois fondé lundi soir. Il restera sans parti au moins jusqu'à la fin de son mandat de président du Conseil des Etats. M. Brändli souhaite continuer à collaborer avec le groupe UDC du Conseil des Etats. Par contre, les deux conseillers nationaux grisons Hansjörg Hassler et Brigitta Gadient ont décidé d'être membre du nouveau parti.

Nouveau président

Le Bürgerliche Partei des Grisons devrait être dirigé par Markus Hasler, député UDC au Grand Conseil depuis 2006. Présenté officiellement lundi soir, M. Hasler a 49 ans et est directeur des remontées mécaniques de Brigels-Waltensburg.

Le futur président a indiqué que le nouveau parti défendra les traditionnelles valeurs bourgeoises, une fiscalité attractive, une politique de l'asile rigoureuse. Le BPS défendra par ailleurs la voie bilatérale et luttera contre l'adhésion de la Suisse à l'Union européenne. (ats)

L'UDC grisonne ne fait pas recours contre son exclusion

Les délégués de l'UDC grisonne ont décidé lundi à Landquart (GR) de ne pas faire recours contre leur exclusion de l'UDC suisse. La décision a été prise par 139 voix contre 39.

Ton opinion