Tennis de table: Avant les JO, un quart dans la capitale olympique
Actualisé

Tennis de tableAvant les JO, un quart dans la capitale olympique

Dimanche, Rachel Moret est tombée avec les honneurs en quart de finale de l'Open de Lausanne. De quoi nourrir son objectif olympique.

par
Robin Carrel
Lausanne

Ce week-end a été faste pour le sport helvétique. Entre le succès en Fed Cup des filles de Heinz Günthart et la médaille d'or de Beat Feuz à St-Moritz, les pongistes ont tout de même réussi à faire salle comble à la Vallée de la Jeunesse à Lausanne (1500 spectateurs sur l'ensemble du week-end). Malgré l'intense concurrence, les fans de la petite balle blanche en ont eu pour leur argent.

En matinée, dimanche, ils ont pu vibrer grâce aux péripéties de Rachel Moret, la locale de l'étape. La Suissesse de 27 ans a perdu avec les honneurs en quart de finale de la compétition. Une défaite 4 sets à 1 qui n'a pas à la faire rougir, puisqu'elle s'est inclinée contre la matricule 32 de la hiérarchie mondiale, la Suédoise Matilda Ekholm. Cette dernière allait d'ailleurs remporter le titre quelques heures plus tard, contre la bien-nommée Suédoise Li Fen.

Défaite encourageante

Il y a donc des défaites qui sont parfois encourageantes. Notamment lorsqu'elles sont subies face à une routinière du circuit, qui a, qui plus est, dû affronter des balles de sets contre elle à chaque manche, lors de ce fameux quart contre la Vaudoise. «Les cinq premières minutes, c'était dur, a analysé la pongiste. Mais je suis contente de ma compétition et de mon niveau de jeu.»

De quoi donner des ambitions à la jeune fille, qui passe le plus clair de son temps à jouer en compétition et à s'entraîner à Nîmes, dans le Sud de la France? A long terme, l'objectif de Rachel Moret est de se rapprocher de la 90e place mondiale, un rang qui devrait être qualificatif pour les prochains Jeux olympiques de Tokyo en 2020. Sauf que rien n'est simple quand on parle de la petite sphère blanche. Les conditions de qualification ont, en effet, la particularité d'être particulièrement mouvantes selon l'Olympiade en question...

Service manqué

«L'ambition, c'est d'aller au Japon, a-t-elle confirmé. Pour chaque JO, les sélections sont différentes. Cela se passe au niveau mondial, ce n'est pas forcément le No 1 d'un pays qui peut faire le déplacement. J'attends encore les critères, mais être aux alentours de la 90e place mondiale me donnerait de fortes chances de pouvoir y aller.»

Chez les messieurs, l'Allemand d'origine ukrainienne Dimitrij Ovtcharov a réussi à conserver son titre, au terme d'une belle bagarre (4-1) contre le Portugais Marcos Freitas. Le 5e mondial, triple médaillé olympique, a eu besoin de nombreuses balles de match avant de réussir à plier enfin l'affaire. Sur sa première opportunité de l'emporter, le Germanique d'adoption a même réussi un exploit rare: manquer la table sur son propre engagement, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous. Il a heureusement réussi à l'emporter, sur sa 6e possibilité.

Tennis de table

Le loupé de Dimitrij Ovtcharov

20 minutes à la rencontre de ses lecteurs sportifs

Deux, trois ou quatre fois par mois, 20minutes.ch ira à la rencontre de ses lecteurs sportifs. Le but? Couvrir un match d'une division ou d'un sport peu médiatisés et le traiter comme s'il s'agissait d'une rencontre de Super League de football ou de Ligue nationale A de hockey. Vous avez envie de nous voir dans vos tribunes un de ces jours? N'hésitez pas à nous écrire sur notre page Facebook!

Ton opinion