Russie: «Avant tout, je veux que tu sois en sécurité»

Actualisé

Russie«Avant tout, je veux que tu sois en sécurité»

Le père d'Edward Snowden a conseillé mercredi à son fils de rester en Russie, où le fugitif américain, bloqué dans un aéroport de Moscou, a demandé un asile temporaire.

«Ed, tout va bien chez nous, nous t'aimons et j'espère que nous allons nous voir bientôt. Mais avant tout je veux que tu sois en sécurité», a déclaré Lon Snowden dans une interview à la télévision Rossia 24, que son fils Edward Snowden était censé regarder.

Il a estimé que la Russie avait «la possibilité de protéger» Edward Snowden, l'ancien consultant du renseignement américain, qui est à l'origine de révélations sur le programme de surveillance des communications à l'étranger par le gouvernement américain.

«Si j'étais à sa place, je serais reconnaissant pour les propositions du Venezuela, de l'Equateur et de la Bolivie, mais nous voyons ce qui s'est passé récemment avec l'avion du président (bolivien) Evo Morales», a poursuivi le père.

«Si j'étais à sa place, je resterais en Russie»

Soupçonné à tort d'avoir emmené M. Snowden dans son avion en provenance de Moscou, le président bolivien Evo Morales a dû faire début juillet une escale forcée de treize heures à Vienne après le refus de survol de leur territoire par plusieurs pays européens.

«Je pense que la Russie a la ferme intention et la possibilité de protéger mon fils. Si j'étais à sa place, je resterais en Russie», a-t-il conclu.

Edward Snowden est bloqué depuis le 23 juin dans la zone de transit de l'aéroport de Moscou-Cheremetievo et a demandé un asile provisoire à la Russie. Washington réclame son extradition vers les Etats-Unis, où il a été inculpé pour espionnage. (afp)

Ton opinion