10.10.2020 à 12:59

Avec cette petite bombe, les âmes sensibles n’ont plus qu’à s’abstenir

Avec la John Cooper Works GP, Mini met sur roues la trois-portes la plus puissante et la plus rapide de la marque.

par
Dave Schneider
10.10.2020

Les voitures de la marque Mini se voient souvent attribuer la fameuse caractéristique du «go-kart feeling» («sentiment de conduire un kart»). Évidemment, aucun véhicule ne se conduit comme un kart, pas même les Britanniques du groupe BMW. Mais si vous voulez vous rapprocher de cette expérience de conduite, vous devriez jeter un coup d’œil à la Mini John Cooper Works GP, limitée à 3000 exemplaires. Avec son assiette rabaissée, sa suspension dure et exclusivement deux places, il s’agit du modèle de série le plus sportif jamais lancé sur les routes par Mini. Ses jantes forgées 18 pouces, ses pneus haute performance, son système de freinage sport et la panoplie d’ailerons lui confèrent une expérience de conduite résolument sportive. Mais le confort laisse en grande partie à désirer.

La JCW GP est propulsée par le formidable moteur essence 2.0 litres turbocompressé de la BMW M140i, qui développe une puissance de 306 ch et un couple de 450 Nm. Mini parle du «moteur de loin le plus puissant jamais utilisé dans une petite voiture de la marque», mais cela ne concerne que la Mini trois-portes. Ses grandes sœurs, la Clubman JCW All4 et la Countryman JCW All4 bénéficient du même moteur depuis longtemps – et grâce à la traction intégrale, ces modèles plus lourds accélèrent encore plus vite que la GP à traction avant.

Mais qu’est-ce qui donne finalement cet air sportif à la GP? Il y a plusieurs explications: l’assiette a été rabaissée de 10 millimètres par rapport à la Mini JCW, la carrosserie est plus rigide et le bruit du moteur est plus agressif. La boîte automatique à huit vitesses est souple, un différentiel autobloquant assure une bonne répartition du couple entre les roues avant motrices. Si les passages de roues en carbone et le grand aileron à double lame ont en premier lieu une fonction esthétique, ils améliorent également un peu plus la vitesse. Par ailleurs, le mode GP octroie une plus grande marge de manœuvre à l’antipatinage et à l’ESP et donne à la Mini une allure encore plus sportive.

Alors, la JCW GP est-elle LE modèle Mini qu’il faut acheter? Ceux qui ne s’aventurent pas régulièrement sur les circuits et qui apprécient leur petit confort au quotidien peuvent garder leur argent. Car une autre nouveauté est venue voler la vedette à la GP sur le parcours du centre de conduite du TCS à Hinwil: la nouvelle Mini Clubman JCW All4 «GP inspired». À moteur équivalent, elle développe également 306 ch et permet un passage de 0 à 100 km/h en 4,9 secondes au lieu de 5,2 secondes, grâce aux quatre roues motrices. Elle se distingue avant tout par son merveilleux équilibre et sa très grande maniabilité. Malheureusement, ce modèle est encore plus cher: alors que la JCW GP est disponible à partir de 52’900 francs, il faudra débourser au minimum 66’300 francs pour la Clubman All4 «GP inspired».

Tout sauf une voiture familiale
Les sièges arrière ont laissé place à une barre stabilisatrice.

Tout sauf une voiture familiale
Les sièges arrière ont laissé place à une barre stabilisatrice.

Mini
Peu de compromis
Taillée pour un usage sur circuit, la Mini John Cooper Works GP n’est qu’une deux places, a une suspension très dure et développe une puissance de 306 ch.

Peu de compromis
Taillée pour un usage sur circuit, la Mini John Cooper Works GP n’est qu’une deux places, a une suspension très dure et développe une puissance de 306 ch.

Mini
Une rareté
Sur le tableau de bord côté passager se trouve l’inscription GP, suivie du numéro de série limitée à 3000 exemplaires.

Une rareté
Sur le tableau de bord côté passager se trouve l’inscription GP, suivie du numéro de série limitée à 3000 exemplaires.

Mini

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!