Publié

Salons audioAvec Greenroom, Spotify s’attaque à l’app Clubhouse

La plateforme de streaming a lancé une nouvelle app pour investir le marché des discussions audio en ligne.

L’app Spotify Greenroom du leader du streaming suédois est disponible sur iOS et Android.

L’app Spotify Greenroom du leader du streaming suédois est disponible sur iOS et Android.

AFP

Spotify a lancé mercredi une plateforme de discussion audio en ligne aux caractéristiques similaires à celles de Clubhouse, référence sur ce marché en croissance que le groupe suédois entend investir.

Disponible sur iOS et Android, Greenroom, nom de l’application dédiée, a été bâti grâce à l’acquisition, fin mars, du spécialiste des salons audio Betty Labs. Ce dernier est à l’origine, notamment, de la plateforme Locker Room, qui organise des échanges audio en direct sur des sujets liés au sport et a servi d’ossature à Greenroom.

Salons de discussions

Tout utilisateur de Greenroom peut désormais rejoindre un salon de discussion mais aussi créer son propre forum de discussion ouvert au public. Les créateurs de contenu audio peuvent aussi enregistrer tout ou partie d’une conversation et l’ajouter à un programme préenregistré. Spotify a aussi prévu des échanges par chat, ainsi qu’un système de modération des discussions, dont il n’a pas précisé le fonctionnement. «L’offre de Greenroom va continuer d’évoluer à mesure que nous en apprendrons davantage sur ce que les créateurs et les auditeurs veulent de leur expérience audio live», a indiqué la plateforme sur son blog.

Dans la foulée des podcasts, le «live audio», qui englobe conférences en direct, émissions, ou conversations entre internautes, s’est envolé depuis un an environ, tiré par l’application Clubhouse. Depuis décembre, cette dernière a été téléchargée plus de 18 millions de fois, selon le site spécialisé AppMagic.

Des incertitudes demeurent sur la rentabilité du modèle et la capacité pour ces plateformes de monétiser leurs contenus.

D’autres concurrents

D’autres acteurs de la technologie se positionnent également sur ce créneau, comme Twitter qui a lancé Spaces en décembre dernier, ou Facebook, qui a tenu le premier salon de sa fonctionnalité Live Audio Rooms mardi avec son PDG Mark Zuckerberg.

Le secteur doit aussi composer avec Discord, présent dans le «live audio» depuis 2015 et qui compte plus de 140 millions d’utilisateurs avec un positionnement légèrement différent, initialement tournée vers les amateurs de jeux vidéo.

Spotify a l’avantage d’être déjà identifié comme une plateforme audio, à travers la musique et plus récemment les podcasts, ce qui en fait une destination naturelle pour beaucoup d’internautes.

(afp/man)

Ton opinion

0 commentaires