Actualisé 14.01.2008 à 19:57

Avec «Hot Fuzz», les rires sont garantis

Si vous aimez l'humour British, les dialogues ciselés et les films d'action au montage rythmé, «Hot Fuzz» est pour vous.

En inventant la comédie romantique avec des zombies, dans «Shaun of the Dead», le réalisateur anglais Edgar Wright a cartonné à l'échelle internationale.

Avant de partir pour Hollywood, qui le sollicite, il s'est amusé à démonter les films d'action à l'américaine. Attention, «Hot Fuzz» n'est pas une parodie, mais une brillante comédie très rythmée. Le fuzz (ou flic) – à l'origine, ce mot anglais désigne la pilosité faciale –, c'est Nicholas Angel, interprété par le coscénariste et comédien génial Simon Pegg. Il est si bon dans sa profession qu'il a été muté à Stanford, un charmant village où le taux de criminalité est au plus bas! Ce passionné de plantes japonaises va être associé à un gros bêta, fan du film «Bad Boys 2». Et tous les deux vont devoir mener l'enquête à la suite d'une série d'accidents étranges.

Intelligent et décalé, «Hot Fuzz» est sans conteste l'une des meilleures comédies sorties en 2007. Sur le deuxième DVD de l'édition collector vous aurez l'occasion de suivre le film avec trois commentaires. Les principaux protagonistes du film d'une part, mais aussi Quentin Tarantino et la police de Stanford d'autre part! Les dix minutes de bêtisier démontrent la bonne humeur qui régnait sur le plateau. Quant aux 13 petits modules promotionnels, diffusés sur internet uniquement, ils sont juste désopilants.

Olivier Delaloye

«Hot Fuzz», d’E. Wright, avec Simon Pegg, Disponible dès le 22 janvier.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!