Wax Tailor: «Avec la musique, on est proche des gens »
Actualisé

Wax Tailor«Avec la musique, on est proche des gens »

Avant de se produire à Festi'neuch, le musicien français, as du hip-hop orchestral, s'est confié face à nos caméras. Extraits.

par
fec/Mediaprofil

Wax Tailor est d'abord revenu sur la genèse de sa passion pour la musique: «Le déclic a été quand, gamin, j'ai entendu «Rockit» de Herbie Hancock. C'est la première fois qu'on entendait un vrai scratcheur. Cela m'a énormément marqué. Après, la musique composée de samples m'a aussi interpellée. J'étais curieux de savoir comment on faisait ça.»

Le musicien français, Jean-Christophe Le Saoût de son vrai nom, a estimé que la musique était très puissante: «Pour une majorité de gens, je pense que la musique est la forme d'art la plus puissante émotionnellement. Avec la musique, on est proche des gens et on a aucune barrière de codes.»

Pour terminer, Tailor a jugé qu'il avait beaucoup de chance de pouvoir vivre de sa musique, même si ça a mis du temps: «J'ai eu dix ans d'incognito et dix ans de visibilité. Ces dix premières années m'ont beaucoup servi. Grâce à elles, j'ai apprécié différemment celles qui sont venues ensuite.» Les pieds sur terre, il a conclu: «Je ne peux pas me plaindre quand le 95% de la population bosse pour remplir son frigo.»

Suivez toute l'actualité de la musique et des festivals sur les réseaux sociaux avec «20 minutes»:

Ton opinion