Actualisé 27.02.2018 à 12:12

Marché du travailAvec la nouvelle CCT, les coiffeurs mieux payés

Dès le 1er mars, les salariés du secteur de la coiffure bénéficieront d'une nouvelle convention collective. Elle est entrée en vigueur.

Image d'illustration

Image d'illustration

Keystone

Le Conseil fédéral a publié mardi la déclaration de force obligatoire de la nouvelle convention collective de travail (CCT) pour les coiffeurs. Près de 11'000 salariés du secteur de la coiffure en bénéficieront à partir du 1er mars.

Les syndicats Unia et Syna, ainsi que l'organisation professionnelle CoiffureSUISSE se félicitent de cette décision dans un communiqué commun.

4000 francs dès la 5e année

Près de 4300 salons de coiffure sont concernés, ce qui représente 10'900 personnes. Les partenaires sociaux espèrent que la nouvelle convention permettra de mieux lutter contre le dumping salarial dans la branche.

L'accord conclu l'an dernier prévoit notamment l'introduction d'un nouveau système salarial qui valorise l'expérience professionnelle. Le salaire minimum pour les coiffeuses et coiffeurs avec CFC sera de 4000 francs dès la 5e année de pratique après l'apprentissage.

Lutte contre les faux indépendants

Pour les employés avec une attestation fédérale de formation professionnelle (AFP), le salaire se montera à 3900 francs. La convention collective nationale (CCN) prévoit pour la première fois un salaire minimum pour les professionnels sans formation reconnue. Celui-ci se montera à 3800 francs dès la 5e année de pratique après la formation.

L'accord prévoit également une amélioration des conditions pour les femmes et les familles, notamment un congé paternité de cinq jours. Les partenaires sociaux se sont aussi mis d'accord sur des outils pour lutter contre la fausse indépendance et les pseudo-stages. Ils ont en outre entrepris des démarches pour intensifier leur activité de contrôle, notamment au Tessin. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!