Tony Lerch du Caribana a surfé sur la boue du Paléo

Publié

Tony Lerch du Caribana Festival«Avec les potes, on surfait dans la boue du Paléo»

Chaque année, des personnalités convergent vers la plaine de l’Asse. Tony Lerch, directeur du Caribana Festival voisin du Paléo, en fait partie.

Tony Lerch est un inconditionnel du Paléo.

Tony Lerch est un inconditionnel du Paléo.

V. Cardoso

D’ici à l’ouverture des portes du Paléo, le mardi 19 juillet 2022, plusieurs figures de la politique, du sport ou du divertissement nous parleront de la relation qu’ils entretiennent avec le festival. Aujourd’hui, parole à Tony Lerch, directeur du Caribana Festival dont le terrain se situe à quelques encablures de la plaine de l’Asse.

Quel rapport entretenez-vous avec le Paléo?

Malgré notre proximité et la grande concurrence qui règne dans le milieu des festivals, nous avons d’excellents rapports tant au niveau humain (avec des liens d’amitié forts entre les différentes équipes), qu’au niveau professionnel (avec des échanges d’idées et d’expériences au sein de la plateforme Nyon ville des Festivals).

Qu’appréciez-vous dans ce festival?

La qualité globale de l’organisation. L’aménagement du terrain est magnifique et l’esprit des bénévoles est un plus.

À combien d’éditions avez-vous participé?

À une bonne trentaine, il me semble. C’était d’abord en tant que bénévole au bar tenu par le Ski Club de Nyon puis comme partenaire privilégié du fait de notre proximité.

De votre point de vue, quelle est l’importance culturelle et sociale du festival?

Le Paléo est une de nos fiertés cantonales, voire nationales! Il permet un lien intergénérationnel et un mélange des classes sociales très important à mon sens pour la cohésion de notre société. Au niveau culturel, il contribue, avec les autres festivals et les clubs, à l’éclosion des futurs talents et permet ainsi aux jeunes artistes de rêver de faire de la musique leur métier.

Quel est votre meilleur et votre pire souvenir d’une soirée au Paléo?

Le concert des Beach Boys (ndlr: en 1987) à Colovray sous la pluie. Avec les potes, on surfait dans la boue.

Un concert qui vous a marqué et pourquoi?

Étant fan de The Police, qui est mon groupe préféré, les concerts de Sting (ndlr: chanteur de The Police) au Paléo ont toujours eu une résonance particulière. Mon cœur s’emballe à chaque fois.

Si vous y allez en 2022, qui vous réjouissez-vous particulièrement de voir et pourquoi?

La nouvelle implantation du terrain, de retrouver le stand de mes amis «Lions» et leur fameux tartare et bien sûr le concert de Sting. Au niveau professionnel, la manière dont les organisateurs vont gérer la digitalisation du festival (accès, prestations, système sans cash…).

Un mot pour résumer le Paléo?

Institution

(fec)

Ton opinion

2 commentaires