Test: Avec «Modern Warfare II», pas le temps de s’ennuyer

Publié

TestAvec «Modern Warfare II», pas le temps de s’ennuyer

La nouvelle itération de «Call of Duty» offre une campagne inégale mais un multijoueur vraiment solide.

Comme le beaujolais nouveau, la licence de guerre revient chaque année égayer les ­soirées d’automne des fans d’action survitaminée. «Call of Duty: Modern Warfare II» offre, pêle-mêle, une campagne musclée autour du monde, des missions salées en coopération et un chapelet de modes multi­joueurs bien pensés, le tout avec des graphismes réalistes qui flattent les rétines et un game­play éprouvé.

Si l’aventure solo, inégale mais impeccablement mise en scène, va tenir en haleine les joueurs durant un peu moins de dix heures, c’est surtout en ligne qu’on va passer du temps. En effet, outre les classiques «R&D», «Élimination Confirmée», «Domination» et «QG», deux nouveautés font leur apparition. Il s’agit des modes «Libération de prisonniers», où une équipe doit sauver des prisonniers détenus par l’adversaire, et «K.-O.», où il faut sécuriser un butin. On compte également des affrontements à 64 joueurs avec «Invasion» et «Guerre terrestre», des ex­périences immersives un peu bordéliques. Seul point noir, mise à part la toxicité inhérente aux jeux compétitifs: l’interface peu intuitive. Mais pas de quoi réfréner l’envie de tuer tout ce qui bouge.

Tous supports. Infinity Ward. Multi.

Âge Pegi: 18 ans.

****

(mmi)

Ton opinion