Avec Philippe Saire, vivez l'intensité de la brièveté
Actualisé

Avec Philippe Saire, vivez l'intensité de la brièveté

Danse. La compagnie du chorégraphe suisse reprend un de ses fleurons à l'ADC-Eaux-Vives, à Genève, du 19 au 31 décembre.

En 2007, Philippe Saire a franchi le cap du demi-siècle. Peut-être est-ce pour ça que trottait dans sa tête ce beau titre de spectacle: «Est-ce que je peux me permettre d'attirer votre attention sur la brièveté de la vie?»

Quoi qu'il en soit, la compagnie établie à Lausanne reprend cette production (créée en 2006) du 19 au 31 décembre à l'ADC-salle des Eaux-Vives à Genève. C'est l'occasion de vivre un spectacle plus ludique de Saire, après «Sang d'encre», sur l'inquiètude, et «[Ob]seen», sur l'impudeur. Un spectacle dont Saire dit qu'il est «une réponse légère et personnelle à cette question: «Comment sortir du poids du noir, du constat morose, et trouver une légitimité dans notre besoin de détachement et d'euphorie?» Cela nous amène à d'interroger le divertissement par le biais de la danse contemporaine.»

C'est une pièce réjouissante, un moment intense à vivre et qui clora cette année avec un sourire. Après quoi, la Compagnie Philippe Saire partira en tournée européenne avec cette production. La prochaine création? Elle est déjà agendée à novembre 2008.

Pascal Pellegrino

Ton opinion