Ligue nationale A: «Avec Rapperswil comme avec les Senators»

Actualisé

Ligue nationale A«Avec Rapperswil comme avec les Senators»

Jason Spezza est heureux de pouvoir évoluer en Ligue nationale A. Le Canadien a gardé un excellent souvenir de son premier passage en Suisse en 2009.

par
Marcel Allemann/rca
Le Canadien est une authentique star de la NHL. Il a terminé 4eau classement des compteurs l'année dernière.

Le Canadien est une authentique star de la NHL. Il a terminé 4eau classement des compteurs l'année dernière.

– Pourquoi avez-vous choisi d'évoluer dans le championnat helvétique?

– Malgré le lock-out qui sévit en Amérique du Nord, je voulais rester dans le rythme de la compétition. En Ligue nationale A, le jeu est de bonne qualité, et cela m'offre également la possibilité de découvrir un pays magnifique.

– Vous n'avez jamais pensé à aller jouer en KHL?

– J'étais déjà venu dans la coin avec ma femme. C'était lors de championnats du monde, en 2009. Nous avions vraiment adoré ce que nous avions vécu à cette époque. Les gens sont très sympathiques et la sécurité y est parfaite. Pour nous, il était clair que, en cas de lock-out en NHL, ce pays serait parmi nos priorités.

– Quelles sont vos premières impressions?

– C'est encore plus beau que ce que je pensais!

– Vous avez renoncé à tout salaire en vous engageant ici. Qu'est-ce que cela fait comme différence pour vous?

– Aucune. Je suis un athlète avant tout. Je veux connaître du succès et gagner des matches. Je vais jouer avec les Rapperswil-Jona Lakers exactement de la même manière que quand je porte l'uniforme des Ottawa Senators.

– Ce soir, face aux Zurich Lions, vous allez affronter des visages connus: le coach Mark Crawford et Gilbert Brulé…

– Et Ryan Shannon! Nous avons déjà évolué ensemble par le passé, nous nous connaissons bien. Sa femme et la mienne sont les meilleures amies du monde. C'est vraiment génial de pouvoir les avoir juste à côté de chez nous.

Ton opinion