Actualisé

ZURICHAvec son mobile, le piéton prend sa sécurité en main

Une application de RoadCross permet de signaler des passages dangereux. Elle rencontre un grand succès, surtout en Suisse alémanique.

par
jbm

Via «CrossCheck», une application à installer sur son iPhone, chacun peut dénoncer les passages piétons dangereux. Lancée en mars 2012 par RoadCross, la fondation pour la prévention et l'éradication des accidents et des dommages dus à la circulation routière, ce sont 7633 alertes qui ont été recensées, note «SonntagsBlick».

Les Romands sont un peu à la traîne: il y a eu 195 annonces dans le canton de Vaud, 79 à Fribourg, 77 en Valais, 63 à Genève et 52 à Neuchâtel. Les remarques des usagers sont collectées par RoadCross et retransmises aux communes concernées. «Nous voulons qu'elles prennent conscience qu'elles abritent des passages protégés peu sûrs. Et nous désirons qu'elles prennent rapidement des mesures pour y remédier», déclare Valesca Zaugg, directrice de RoadCross. Jusqu'à maintenant, l'écho a été très positif. Une douzaine de communes, dont Genève, ont réalisé des améliorations.

De son côté, chaque année, le TCS examine les passages piétons de dix villes du pays. En 2012, les experts en ont trouvé 44 dont la sécurité était insuffisante pour 21 considérés comme bons ou très bons. Les piétons paient chaque année un lourd tribut à ces sites déficients. En 2012, ils ont été vingt à y être heurtés mortellement par un véhicule. Une année auparavant, on avait recensé 28 décès et près de 1000 blessés sur les bandes jaunes.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!