Actualisé

ZougAveuglé par l'amour, il lui verse 400'000 francs

Un Zougois de 65 ans a remis une grosse somme d'argent à une internaute malgré les avertissements de sa banque. Il a finalement porté plainte après s'être aperçu de s'être fait avoir.

par
Daniela Gigor/ofu

L'arnaque à l'amour est bien connue. Malgré tout, des victimes tombent encore régulièrement dans le panneau. C'est le cas d'un sexagénaire domicilié dans le canton de Zoug. L'homme de 65 ans s'est engagé en 2016 dans une relation amoureuse sur le Net avec une Ghanéenne. Et alors qu'il ne l'avait encore jamais rencontrée physiquement, il lui a versé près de 400'000 francs au cours des derniers mois, selon les autorités de poursuites pénales zougoises.

Une fois la confiance de l'Alémanique gagnée, l'inconnue lui a parlé des maladies dans sa famille. Un peu plus tard, elle lui a fait part de la récente mort de son père et de l'héritage qu'il lui avait laissé: 40 kilos d'or. Elle lui a aussi fait comprendre qu'elle ne parvenait pas à s'acquitter de l'impôt sur la fortune qu'on lui réclamait et qu'elle avait besoin d'aide.

Douces paroles et fausses promesses

Les nombreux virements effectués par le sexagénaire ont surpris sa banque, qui l'a mis en garde contre l'arnaque qu'il était en train de subir. Seulement voilà, aveuglé par l'amour, l'homme n'a rien voulu savoir et a ignoré les avertissements de l'établissement financier.

Ce n'est qu'après que sa «dulcinée» a rompu tout contact avec lui qu'il a dû se rendre à l'évidence: il a été plumé. Le Zougois a fini par porter plainte.

Les autorités de poursuites pénales rappellent que lors d'une arnaque à l'amour, les criminels cherchent leurs victimes sur des sites de rencontres ou sur les réseaux sociaux. Ils les amadouent avec de douces paroles et de fausses promesses. Et une fois leur confiance gagnée, ils leur demandent de l'argent.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!