Shopping - Avoir ses règles et se baigner grace au maillot de bain menstruel
Le label français Dans ma culotte propose un une-pièce.

Le label français Dans ma culotte propose un une-pièce.

Instagram dansmaculotte/L. Revol
Publié

ShoppingAvoir ses règles et se baigner grâce au maillot de bain menstruel

Ce vêtement permet d’aller dans l’eau, sans aucune autre protection, en début et en fin de cycle lorsque le flux est léger.

par
Nina Seddik

Se priver d’aller piquer une tête par peur de la fuite? Plus maintenant! Face au succès croissant de la culotte menstruelle (voir encadré à la fin de l’article), des maillots de bain basé sur le même principe de protection voient le jour. Voici trois marques à découvrir.

Lovimi

Derrière cette marque romande de protections périodiques lancée en 2020, Céline Schiavi et Eva Mellen, deux amies d’enfance. Outre des culottes menstruelles et des serviettes hygiéniques lavables, les deux entrepreneuses ont développé un trio de maillots de bain menstruels (du XS au XL). Fabriqués en PET recyclé, ils se composent de trois fines couches. La première, drainante, est en contact direct avec la peau. La deuxième, en coton biologique, absorbe le flux léger et la troisième, imperméable, retient le sang permettant ainsi d’éviter les fuites.

Elia lingerie

Lancé en juin dernier, Arielle, le premier maillot de bain de la marque française de lingerie menstruelle Elia lingerie a été conçu grâce aux avis de quelque 3000 clientes de la marque. Le résultat? Un haut réversible et une culotte haute noire (du XS au XXL), glamour et confortable, capable d’absorber les flux légers. Au cœur de l’entrejambe se trouve une double couche de coton bio, certifié OEKO-TEX, qui garde le sang et une membrane imperméable qui permet d’éviter les fuites.

Elia lingerie
Elia lingerie
Elia lingerie

Dans ma culotte

Avec Dans ma culotte, Marie Réveillhac et Noëlle Papay, les fondatrices de la marque créée en 2014, souhaitent lever le tabou lié aux règles. L’idée: accompagner les femmes pendant toutes les étapes de leur cycle en proposant des produits adaptés aux différents types de flux. Parmi eux, des tampons bio, des culottes menstruelles, des cups, des serviettes hygiéniques lavables et d’autres jetables biodégradables. Ce label français propose également un maillot de bain une pièce noir, (du 34 au 50) au charme vintage et en tissu gaufré, dont la partie absorbante recueille le sang et dont la partie imperméable l’empêche de passer. Il se porte en début et en fin de cycle, lorsque le flux est léger, et pendant 6 heures maximum.

Dans ma culotte
Dans ma culotte

45 milliards. C’est le nombre de serviettes hygiéniques et de tampons jetés chaque année dans le monde, selon Planetoscope. La culotte et le maillot de bain menstruels sont un moyen de lutter contre ce fléau écologique. Cette alternative est aussi plus saine et plus économique. Selon une étude de Stratview research, le marché mondial de la culotte menstruelle pesait 115,2 millions de dollars en 2020 et devrait atteindre les 495 millions en 2026.

Ton opinion

8 commentaires