Avortement interdit dans le Dakota
Actualisé

Avortement interdit dans le Dakota

Le gouverneur républicain de l'Etat du Dakota du Sud, Mike Rounds, a signé lundi une loi qui interdit l'avortement, sauf quand la vie de la mère est en danger.

Cette loi va à l'encontre de l'arrêt de la Cour suprême de 1973 «Roe contre Wade», qui légalise l'interruption volontaire de grossesse (IVG) aux Etats- Unis. Le texte, signé à quarante huit heures de la Journée internationale de la femme dans le Dakota du Sud, interdit l'IVG même en cas de viol ou d'inceste, et rend aussi illégale la vente de produits de contraception d'urgence, affirmant que la vie débute dès la conception. Les médecins qui pratiqueraient des avortements seraient poursuivis en justice pour crime.

Ils seront passibles de 5 ans de prison et d'une amende de 6500 fr. Les défenseurs de cette loi, venant des rangs de la droite conservatrice chrétienne, font valoir qu'ils visent bien plus haut que le seul Etat du Dakota du Sud, un des Etats américains les plus socialement conservateurs. Ils comptent bien que le texte soit attaqué en justice et renvoyé devant la Cour suprême, où ils ont l'espoir in fine d'obtenir un renversement de l'arrêt «Roe contre Wade». «Le renversement de jurisprudence de la Cour suprême est possible», a déclaré le gouverneur, Mike Rounds, dans un communiqué qui compare le combat de son Etat contre l'IVG à celui mené dans les années 1950 contre la ségrégation raciale.

Le président Bush, pourtant très religieux lui-même et opposé à l'avortement, a fait savoir la semaine dernière qu'il trouvait le projet du Dakota du Sud trop extrême, soulignant qu'il réservait la possibilité d'avorter dans trois cas: viol, inceste et danger pour la vie de la mère.

(ats)

Ton opinion