Wimbledon: Bacsinszky, la blessure qui a tout changé
Actualisé

WimbledonBacsinszky, la blessure qui a tout changé

La Vaudoise, éliminée au 3e tour par Agnieszka Radwanska, s'est blessée à la cuisse avant la manche décisive.

1 / 23
Timea Bacsinszky a fait une petite visite à Gstaad en marge du tournoi WTA auquel elle a dû renoncer sur blessure. La Vaudoise a été reçue sous les applaudissements du Centre Court. (Vendredi 21 juillet 2017)

Timea Bacsinszky a fait une petite visite à Gstaad en marge du tournoi WTA auquel elle a dû renoncer sur blessure. La Vaudoise a été reçue sous les applaudissements du Centre Court. (Vendredi 21 juillet 2017)

Keystone
Wimbledon, Londres
Wimbledon, Londres

Bandée à la cuisse gauche, Timea Bacsinszky s'est inclinée au 3e tour contre la Polonaise Agnieszka Radwanska (Samedi 8 juillet 2017).

Keystone
Wimbledon, Londres
Wimbledon, Londres

Timea Bacsinszky (no 19) figure pour la troisième année consécutive en 16es de finale à Wimbledon. La Vaudoise n'a laissé aucune chance à la Slovaque Kristina Kucova (WTA 105), balayée 6-1 6-0 en 48' au 2e tour sur le court no 12. (Jeudi 6 juillet 2017)

Keystone

Timea Bacsinszky (no 19) a échoué comme l'an dernier au 3e tour de Wimbledon. La Vaudoise s'est inclinée 3-6 6-4 6-1 sur le Centre Court devant la Polonaise Agnieszka Radwanska (no 9), finaliste malheureuse en 2012 sur le gazon de Church Road.

Lâchée par son coup droit dans la deuxième moitié du match, elle a qui plus est souffert de la cuisse gauche et s'est d'ailleurs fait poser un bandage à l'issue du deuxième set. Quart de finaliste en 2015 à Wimbledon, Timea Bacsinszky avait pourtant largement les moyens de cueillir son troisième succès en autant de duels avec Agnieszka Radwanska.

«C'est très frustrant», a lâché Timea Bacsinszky, estimant que sa blessure avait changé la donne dans cette rencontre. «Je n'étais ensuite plus capable de mettre du rythme, de pousser sur mes jambes comme je l'aurais voulu. Je ne bougeais ensuite plus suffisamment bien», a poursuivi la Vaudoise, qui espère être rétablie à temps pour le tournoi de Gstaad (17-23 juillet).

Dominée physiquement

Auteur d'un premier set parfait dans lequel elle a pris la Polonaise à la gorge, la guerrière de Belmont a manqué le coche dans la deuxième manche. Le break concédé dès le troisième jeu du deuxième set lui aura coûté cher.

Exception faite de ce jeu, Timea Bacsinszky ne s'est en effet jamais retrouvée en danger sur son engagement dans cette manche. Mais la Vaudoise fut incapable de convertir l'une des deux balles de break qu'elle s'est procurées dans un set où elle a pourtant marqué 11 points de plus qu'Agnieszka Radwanska à la relance (18, contre 7 pour la Polonaise).

Timea Bacsinszky n'a en revanche jamais eu sa chance dans la manche décisive. Dominée sur le plan physique, elle a sauvé l'honneur en signant un break pour revenir à 1-5. La Vaudoise s'est battue jusqu'au bout, effaçant deux balles de match avant de céder sur sa 34e faute directe de l'après-midi après 2h09' de jeu. (nxp/ats)

Kerber a cravaché

La numéro 1 mondiale et finaliste sortante Angelique Kerber a cravaché contre l'Américaine Shelby Rogers, 70e mondiale, pour l'emporter 4-6 7-6 (7/2) 6-4 et accéder aux huitièmes de finale.

L'Allemande, qui peut être détrônée à l'issue du tournoi, a été menée 4 à 2 dans le deuxième set et a dû écarter une balle de break à 3-2 contre elle dans le dernier acte.

(NewsXpress)

Ton opinion