Irak - Les responsables de l’attentat de lundi ont été arrêtés
Publié

IrakLes responsables de l’attentat de lundi ont été arrêtés

L’attaque avait été revendiquée par l’État islamique. Elle a fait plus de 30 morts sur un marché populaire de Bagdad.

Le site de l’explosion un jour après l’attentat.

Le site de l’explosion un jour après l’attentat.

AFP

Les responsables de l’attentat suicide ayant fait 30 morts lundi sur un marché populaire de Bagdad, revendiqué par l’organisation État islamique (EI), ont été arrêtés, a annoncé samedi sur Twitter le Premier ministre irakien Moustafa al-Kazimi. «Nous avons arrêté tous les membres de la lâche cellule terroriste qui a planifié et perpétré l’attaque sur le marché al-Woheilat» de Sadr City, immense banlieue populaire chiite à l’est de la capitale, «et ils seront présentés aujourd’hui devant la justice et le peuple», a déclaré Moustafa al-Kazimi.

Selon une source au Ministère de l’intérieur, les suspects, dont le nombre n’a pas été précisé, devraient faire des «aveux» télévisés dans les prochains jours, une méthode utilisée en Irak dans les affaires criminelles majeures.

L’attentat s’est produit lundi en fin de journée sur un marché très populaire de Sadr City, où se pressait une foule importante venue faire ses courses à la veille de l’Aïd al-Adha, la plus importante des fêtes musulmanes. Un kamikaze a déclenché sa ceinture d’explosifs, faisant, selon un dernier bilan officiel, 30 morts, en grande majorité des femmes et des enfants, et plus de 50 blessés.

Visite à Washington

L’annonce du démantèlement de la cellule responsable de l’attaque survient à quelques jours de la visite de Moustafa al-Kazimi à Washington, où il sera reçu lundi pour la première fois par le président américain Joe Biden. Le Premier ministre irakien, sous forte pression des puissantes factions pro-Iran exigeant le retrait des troupes étrangères, espère des annonces substantielles concernant la présence américaine en Irak.

La coalition internationale antiterroriste déployée en 2014 en Irak pour aider à défaire l’EI, compte aujourd’hui quelque 3500 hommes, dont 2500 militaires américains.

L’organisation jihadiste, qui a contrôlé de vastes portions du territoire irakien entre 2014 et 2017, a été officiellement vaincue, mais ses cellules dormantes restent présentes dans les montagnes et les régions désertiques, et mènent des attaques ponctuelles. En janvier déjà, un attentat suicide revendiqué par l’EI avait fait 32 morts sur un marché de Bagdad.

(AFP)

Ton opinion