MotoGP: Quartararo à terre, Aegerter sur le podium

Publié

MotoGPQuartararo à terre, Aegerter sur le podium

La formule veut qu’il se passe toujours quelque chose à Assen. Elle a été confirmée en ce 26 juin 2022: chute de Quartararo et victoire de Francesco Bagnaia, course MotoE réduite, que d’émotions!

par
Jean-Claude Schertenleib
(Assen)
Francesco Bagnaia était le plus fort lors du GP des Pays-Bas.

Francesco Bagnaia était le plus fort lors du GP des Pays-Bas.

REUTERS

Il était le grand favori du GP des Pays-Bas, celui qui semblait avoir le meilleur rythme, celui qui ne commettait pas la moindre erreur depuis plusieurs mois: Fabio Quartararo est pourtant tombé. Deux fois, même. La première dès le cinquième tour, alors qu’il tentait une attaque, deuxième place en jeu, sur Aleix Espargaró; attaque trop optimiste, avec des conséquences: le champion du monde s’est retrouvé à terre, le pilote Aprilia a dû traverser le bac à sable et avant de reprendre la course en quinzième position. Il finira quatrième, après une course héroïque.

Quartararo, lui, va se relève, repartir avant de s’arrêter à son stand, où il semble montrer qu’il y a quelques dégâts sur sa Yamaha. Son équipe, après un rapide contrôle, le renvoie en piste, pour un hypothétique retour. Au treizième tour, nouvelle chute, un highside impressionnant et un Quartararo qui se relève cette fois difficilement. C’est l’abandon. Le moment des questions, celui aussi d’aller s’excuser auprès de son «pote» Aleix Espargaró.

En tête dès le départ, Francesco «Pecco» Bagnaia n’en demandait pas tant: une semaine après son erreur du GP d’Allemagne, le pilote Ducati retrouve le goût de la victoire, devant son compatriote et copain d’entraînement, le «rookie» Marco Bezzecchi, un doublé pour l’académie de Valentino Rossi, sept jours après un doublé français.

Le troisième homme sur le podium est aussi heureux que le vainqueur: Maverick Viñales découvre de nouvelles joies avec l’Aprilia, lui aussi va pouvoir partir sereinement en vacances. Comme Augusto Fernández en Moto2, comme le Japonais Ayumu Sasaki en Moto3, qui offre à son patron, Max Biaggi, un joli cadeau pour son 51e anniversaire.

MotoE: moitié des points

Restait la seconde course du week-end en MotoE. Vainqueur la veille devant le Brésilien Eric Granado, Dominique Aegerter s’élançait à nouveau de la pole position. Las, au moment du départ, de premières gouttes survenaient; la procédure était stoppée, pour reprendre une dizaine de minutes plus tard, pour une course ramenée à 7 tours. Puis à 6, après une nouvelle tentative.

Comme la veille, l’Italien Casadei prend le commandement devant Aegerter, avant que Granado ne passe; au quatrième tour, alors que la pluie revient, un accident survient dans le peloton de tête, l’Espagnol Miquel Pons est au sol, il devra être évacué sur une civière. Cette fois, le drapeau rouge est montré et la décision tombe: la course est terminée, on prend les positions après trois tours, la moitié des points est attribuée.

Aegerter grimpe sur la deuxième marche du podium, derrière Granado et devant Casadei; nouvel écart au championnat: 31,5 points en faveur du Suisse, face au Brésilien: «La direction de course a pris la bonne décision en retardant d’abord le départ. Le drapeau rouge n’a pas été présenté à cause de la pluie, mais bien en raison de l’accident, j’espère d’ailleurs que tous les pilotes impliqués vont bien», dira Aegerter au pied du podium, au terme de la course la plus courte de sa carrière.

Ton opinion

3 commentaires